Et si nous parlions d’argent

424738_372906276071702_355341960_n

Dans ce monde où tout va travers, où la baguette de pain coûte entre 80 centimes et 1 euro, 1 litre de lait : 50 centimes, 1 paquet de yaourt : 2 euros, une plaquette de beurre : 1 euro, 1 kilo de poulet : 9,90 euros, les légumes en moyenne : 1, 50 euros le kilo et ne parlons pas des fruits, en dehors des pommes et des bananes, on ne trouve rien à moins de 1,50 euros… le kilo !

Alors je me pose une question : Qui vole qui ?

Quand j’entends dire que les mères au foyer vivent bien car elles touchent les « allocs »… je suis choquée !

Combien sommes-nous à compter lorsque nous allons faire les courses ?
Combien coûte une paire de chaussons ? 7 euros !! 3 bodies premier prix ? 5 euros !! 1 paquet de gâteaux ? 1 euro !!! 1 paquet de couches ? Entre 12 et 15 euros !!!! Et je ne parle même pas du prix d’une boite de lait maternisé !!!!
Combien sommes-nous à traquer les promos ? Combien sommes-nous à nous priver pour privilégier nos enfants ?

Et si nous parlions du coût de la vie…
Pour l’année 2010, 8% d’augmentation pour EDF ; 3à 5 % d’augmentation des assurances automobiles et 8 à 9 % d’ici 2013 ; 3,5% d’augmentation des complémentaires santé ; 2,5 à 4% d’augmentation de la taxe foncière ; 6% de hausse du tabac ; et l’essence… je ne compte plus, c’est comme on dit « la flambée du pétrole » ; quant au gaz, ma bouteille est passée de 11 à 14 euros!
Cette liste est, vous vous en doutez, non exhaustive et je suis sûre que vous avez tous en tête une augmentation que je n’ai pas notée…

Je renouvelle ma question: Qui vole qui?

Je vis dans une société qui court à sa perte… Quand j’entends parler les politiques, je me dis qu’ils se foutent vraiment de nos gueules. Ils se moquent de savoir si les citoyens vont bien, ils promettent des choses et d’autres espérant que le peuple leur permettent d’accéder au pouvoir pour remplir leurs poches… Ils se moquent de savoir si chacun mange à sa faim, l’important c’est qu’ils remplissent leur ventre ! – Je ne diffame pas, il suffit de regarder le nombre de scandales qui ont éclatés récemment ainsi que les salaires et autres avantages en nature de la classe politique.-
Combien de foyers français vivent en dessous du seuil de pauvreté ? 1 ménage sur 8…

Je suis révoltée.

Pourquoi tant de personnes meurent-elles de faim chaque jour dans l’indifférence la plus totale des puissances politiques mondiales ?
Pourquoi est-il si difficile de soigner ceux qui sont malades alors que les entreprises du CAC 40 engendrent des milliards de dollars ?
Le monde est décadent. L’homme pollue la terre et la mer, il tue en toute impunité et détruit sans complexe. Tel est le monde dans lequel on vit, avide d’argent et de pouvoir au détriment de la seule chose précieuse : la vie !

Je suis maman de deux petits garçons et chaque jour qui passe, j’angoisse pour leur avenir.
Que va-t-on transmettre à nos enfants ?

Publicités

Dégout

lion

Hier soir, en zappant sur TF1, je tombe sur le 20 heures. Je regarde alors un reportage qui m’a écoeuré. J’ai vu des hommes abattre par plaisir des lions. Ces images étaient d’une telle horreur que je n’ai pu poursuivre cette vision. Dans mon effroi, j’ai vaguement entendu les paroles du journaliste qui expliquait que c’était plus ou moins autorisé, une histoire de quotas. Je n’ai pas tout suivi tant mon esprit était horrifié de voir ces créateurs magnifiques appâtés par un bout de viande suspendu à un arbre puis tués, pratiquement à bout portant, par des hommes au sourire éclatant.

Quelle ignominie ! L’Homme est une pourriture. Je maudis ces êtres humains. Peut-on vraiment les qualifier d’humain lorsque l’on voit quelles abominations ils sont capables de faire ?

Je hais la race humaine. J’aime les personnes en particulier, mais dans l’ensemble je ne supporte pas ce que l’Homme est capable de faire.

De tout temps, l’Homme a été une pourriture. Il a réduit son prochain en esclavage. Dans l’antiquité pour commencer, puis durant des siècles pas si reculés que cela. Il avait alors le droit de vie ou de mort sur un être en tout point semblable à lui. Il le battait, le dépucelait, le faisait coucher dans la boue ou la merde, l’humiliait, et que sais-je encore. Je n’ose imaginer les atrocités qu’ont dû subir tous ces pauvres gens.

Il y a aussi ces dictateurs, les anciens comme les récents. Ces connards psychopathes qui ont cherché à éliminer un peuple, une tribu, une patrie. Le plus machiavélique reste le petit brun à la moustache, qui voulait faire de la race des blonds aux yeux bleus la nation des élus. Quand on voit qu’il a été capable de convaincre non seulement son pays, mais également les autres. N’oublions pas que la France a, elle aussi, sa responsabilité dans l’extermination de nombreux juifs qui ont été offerts, soit par le gouvernement soit par les citoyens français-collabos, aux camps de concentration. Comment est-il possible d’envoyer son voisin et toute sa famille à la mort ?

Alors finalement, un ou deux ou mille lions, qu’est-ce que c’est ? Il en est bien de même pour les éléphants, les gorilles ou les baleines… Qu’importe la vie d’un animal quand la vie d’un homme a déjà si peu de valeur aux yeux de certains d’entre nous.

Ce soir, je suis triste d’appartenir à une telle race. Pourtant, je continue de croire que mes valeurs ne sont pas en voie de disparition. La vie d’un homme compte plus que tout à mes yeux, et celle d’un animal aussi. Lorsque j’observe le travail d’une fourmi, je me sens bien fainéante à côté du dur labeur qu’elle accomplit instinctivement. Alors nous, qui sommes dotés d’une intelligence supérieure, d’une conscience, pourquoi sommes-nous si mauvais ?