Entrée de fête : Des Bricks au crabe

L’année dernière, j’ai testé pour vous, un dessert de fête, le tiramisu au litchi, que vous pouvez consulter en cliquant ici.

Cette année, je vous propose une entrée originale et délicieuse : des bricks au crabe.

J’ai commencé à faire des bricks lorsque j’ai rencontré mon homme qui est d’origine algérienne. Ce plat, convival et succulent, se partage en famille ou entre amis et coyez-moi, vous faites toujours sensation avec des bircks ! D’habitude, je fais mes bricks au thon mais, pour les fêtes, le crabe est un mets plus raffiné et son goût bien que prononcé plait généralement au plus grand nombre.

Trève de présentation, passons à la recette.

Pour 4 personnes, comptez 30 minutes de préparation et 25 minutes de cuisson.

Il vous faudra :

4 feuilles de brick / 60 g de beurre / 1 boite de crabe (pattes et chair) de 185g / 6 brins de persil ciselés / 400g de poireaux, soit 3 ou 4 suivant la taille / 1 oeuf entier / 1 pointe de piment de cayenne / sel, poivre.

Réalisation :

1/ Egouttez le crabe. Réservez les gros morceaux, émiettez la chair.

2/ Lavez les poireaux et coupez-les en fines rondelles.

3/ Faites fondre 30g de beurre dans une sauteuse. Ajoutez les poireaux, salez, poivrez. Laissez cuire en mélangeant jusqu’à ce que toute l’eau soit évaporée.

4/ Hors du feu, cassez l’oeuf et brouillez-le à la fourchette. Ajoutez au poireaux refroidis.

5/ Ajoutez le crabe, le persil, sel, poivre et piment.

6/ Préchauffez le four sur thermostat 6 (180°C).

7/ Faites fondre le beurre restant.

8/ Posez une feuille de brick sur le plan de travail, coupez-la en deux morceaux pour former deux demi-cercle. Réservez un demi-cercle.

9/ Enduisez votre demi-cercle de beurre fondu. Rabattez le côté arrondi pour former une sorte de rectangle. Placez à une extrémité du rectangle, celle qui se trouve près de vous, une cuillère du mélange poireaux/crabe et posez un morceau de patte de crabe dessus.

10/ Pliez la feuille en triangle en la repliant 3 ou 4 fois sur elle-même. Procédez ainsi pour les autres. Placez-les sur une plaque beurrée.

11/ Laissez cuire au four pendant 15 minutes environ en pensant à les retourner à mi-cuisson. Servez chaud.

Pour les novices dans le pliage, je vous mets l’astuce de pliage qui se trouve sur l’emballage de mes bricks. Lancez-vous, c’est facile, une fois que l’on a chopé le truc. Il suffit d’essayer.

Ces bricks en triangle se dégustent aussi bien en apéritif, qu’en entrée. Elles se mangent facilement avec les doigts, et peuvent se présenter sur un plateau que vous offrirez à vos invités.

054

 

Sinon, il y a aussi une variante possible que j’ai faite ce midi. Ce sont des bricks que j’ai plié en carré et que j’ai servi directement dans l’assiette car elles sont plus grosses et ne peuvent donc pas se manger avec les mains.

J’ai mis la farce au centre de la feuille de brick et j’ai ajouté un oeuf pour avoir une entrée plus complète mais vous pouvez très bien vous passer d’oeuf.

035

Ensuite j’ai badigeonné le contour avec du beurre fondu. J’ai replié le côté gauche puis le droit, enfin j’ai rabattu le bas du rectangle obtenu et le haut sur le milieu, pour former ceci :

036

 

 

 

 

 

Puis j’ai mis au four, et voilà le résultat

037

Evitez de trop charger la farce car sinon votre feuille de brick va se déchirer ou alors vous doublez la feuille.

Voilà, dites-moi si vous avez aimé 🙂

 

Publicités

Le cookie s’émiette !

Une pensée pour mon homme qui ne cesse de répéter cette phrase, extraite du film « Bruce tout puissant », à chaque fois que je fais des cookies 😉

Alors si toi aussi aussi, tu veux être toute puissante en ce fameux mercredi de partage de goûter, voici ma recette de cookie hyper facile, hyper rapide et hyper bonne ! Avec tous ces superlatifs, tu ne peux pas te tromper !

C’est parti !

Pour réaliser cette recette, il te faudra :

*/ 80g de beurre mou

*/ 125g de sucre, roux de préférence

*/ 2 sachets de sucre vanillé

*/ 1 oeuf

*/ 150g de farine

*/ 100g de pépites de chocolat noir

*/ 3 cuillères à soupe de lait

Mes enfants adorent réaliser cette recette avec moi.

Faites préchauffez votre four à 180° ou th.6.

Nous commençons par mélanger le beurre mou et le sucre ainsi que le sucre vanillé.

En deuz’, nous ajoutons l’œuf, on remue, puis c’est le moment de mettre la farine.

Nous incorporons ensuite les pépites de chocolat et en dernier le lait.

A l’aide de deux cuillères à café, formez des petites boules de pâte puis déposez-les sur une plaque à pâtisserie, en restant un espace entre chaque boule.

Enfournez une dizaine de minutes et servez ces cookies tièdes, ils sont délicieux. Une fois refroidis, ils durcissent un peu plus mais en général, il n’en reste plus beaucoup après l’heure du goûter !

Bon appétit 🙂

074

Et vous, c’est quoi votre goûter ?

Dessert de fête : Le tiramisu aux litchis

J’ai testé ce dessert pour le réveillon de Noël, il a ravi tous les convives. Et il m’a tellement plu que deux jours plus tard, je préparais de nouveau ce succulent gâteau que j’ai dévoré presque toute seule 😉

Voilà les ingrédients dont vous aurez besoin :

*/ 2 boites de litchi.

*/ 500g de mascarpone

*/ 2 c. à soupe de crème fraiche épaisse.

*/ 100g de sucre glace.

*/ 2 œufs.

*/ 2 c. à soupe de sucre en poudre.

*/ 3 c. à soupe d’eau de rose (ou vous pouvez mettre 1 c. à soupe d’eau de rose et 2 c. à soupe de liqueur de litchi).

*/ 2 paquets de biscuits rose de Reims.

J’ai utilisé un plat rectangulaire de 35 cm sur 25 cm.

Préparation :

1/ Égouttez les litchis en prenant soin de conserver le sirop dans un plat à part que vous réservez pour la suite. Coupez les litchis en petits morceaux et laissez-les dégorger de leur jus durant au moins trois heures, en les retournant de temps en temps.

2/ Travaillez ensemble le mascarpone et la crème fraiche, puis ajoutez le sucre glace.

3/ Séparez le blanc des jaunes des œufs et ajoutez le jaune à votre préparation. Mélangez doucement.

4/ Montez les blancs en neige. Incorporez délicatement et petit à petit les blancs à la préparation. Réservez cet appareil.

5/ Reprenez votre sirop de litchi, ajoutez-y les 2 c. à s. de sucre et l’eau de rose (et éventuellement la liqueur pour ceux qui en mette).

6/ Placez devant vous votre plat, votre appareil de mascarpone, votre sirop, vos litchis coupés en morceau et vos biscuits.

7/ Trempez un biscuit, de chaque côté, une petite seconde et déposez-le au fond du plat. Renouvelez l’opération jusqu’à ce que le fond du plat soit recouvert de biscuits.

8/ Recouvrez la couche de biscuits de quelques morceaux de litchi puis de crème de mascarpone.

9/ Recommencez l’opération par une deux couches de biscuits puis de litchis et enfin de crème.

10/ Vous pouvez, à votre convenance, recouvrir cette dernière couche de crème de vermicelles multicolores ou de chocolat amer, ou la laisser nature.

11/ Conservez au frais durant 24 heures.

Puis dégustez 🙂

093

Il n’est pas évident de présenter joliment un dessert fait de couches succesives, alors pour impressionner vos convives, peut-être faudra-t-il opter pour une présentation en verrine.

Toujours est-il que joli ou pas, le goût est au rendez-vous !

 

Recette gourmande : le gâteau arc-en-ciel

Nul besoin de longues tirades pour vous expliquer à quel point les enfants aiment les couleurs ! Le gâteau arc-en-ciel enchantera vos goûters et vous propulsera au rang de la meilleure maman en un rien de temps.

Ce gâteau a pour merveille de réunir les jolies couleurs de l’arc-en-ciel qui sont le rouge, l’orange, le jaune, le vert, le bleu, l’indigo ou bleu foncé et le violet. Cela signifie donc que vous aurez sept génoises à confectionner et à empiler.

Pour ma part, faute de colorants supplémentaires, mon gâteau arc-en-ciel était aux couleurs de la Jamaïque soit vert, jaune et rouge. Un clin d’oeil qui nous a beaucoup amusé mon homme et moi au vue de notre goût prononcé pour l’ambassadeur de ce pays, Bob Marley.

Avant de toute chose, je remercie ma copine Sandrine qui m’a dévoilé ses astuces de pâtissière confirmée et je ne manquerai pas de vous les faire partager aussi.

Voici donc les ingrédients pour un gâteau à trois génoises :

Vous devinez donc qu’il vous faudra multiplier les quantités suivants le nombre de couleur que vous ferez.

* 10 oeufs

* 250 grammes de sucre

* 250 grammes de farine

* Des colorants alimentaires. J’ai acheté des colorants liquides. Il en existe aussi en poudre et même en gel, il me semble.

Préparation de la pâte :

#1 Commencez par séparer les blancs des jaunes d’oeuf. Prévoyez un récipient adéquat pour recueillir 10 blancs que vous devrez par la suite monter en neige.

#2 Ajoutez aux jaunes le sucre en poudre puis placez votre saladier au-dessus d’un bain-marie chaud. Fouettez soit énergiquement soit avec un fouet électrique jusqu’à l’obtention d’une pommade mousseuse. Retirez du feu et laissez refroidir quelques instants.

#3 Incorporez peu à peu la farine tamisée.

#4 Montez les blancs en neige bien ferme et insérez-les délicatement à votre pâte. Cette étape est minutieuse quoique qu’indispensable car une bonne incorporation permet à la pâte de lever correctement.

#5 Préchauffez votre four à 180°.

#6 Installez sur votre plan de travail trois saladiers. Avec l’aide d’une louche, répartissez de manière équitable la totalité de la pâte.

#7 Vient le moment d’ajouter vos couleurs ! Un saladier pour une couleur. Suivez les instructions qui se trouvent sur votre colorant et tout se passera bien ! Ici, c’était trois à quatre cuillères à café pour un litre de préparation. Il faut évidemment que votre pâte prenne la teinte souhaitée. J’ai donc rajouter deux cuillères supplémentaires pour le colorant jaune car le colori était trop faible à mon goût. Et après coup, je me suis dit que j’aurais dû aussi en rajouter pour le rouge, car au final, le rouge est un peu rose 😉

#8 Beurrez et farinez légèrement un moule à manquer ou alors découpez une feuille de papier cuisson à la taille de votre moule et déposez-là dans le fond. Versez-y le premier bol.

#9 Enfournez dix à douze minutes.

#10 Démoulez dès la sortie du four et laissez refroidir sur une grille.

#11 Renouvelez l’opération pour les bols suivants.

Vos génoises sont prêtes !

Pour la garniture de vos génoises, je vous présente la crème mousseline :

J’ai beaucoup hésité pour la garniture. Je voulais quelque chose de léger et qui ne soit pas trop prononcé en bouche pour satisfaire le palais de petits enfants. Cette crème mousseline est très onctueuse et au goût, elle est fondante et délicieuse. 

Préparation de la crème mousseline :

Cette crème associe la crème pâtissière à la crème chantilly.

***La crème Pâtissière***

Ingrédients : 50cl de lait, 2 oeufs, 70g de farine, 80g de sucre

#1 Faîtes chauffer à feu doux votre lait.

#2 Dans un récipient, mélangez tout en fouettant les oeufs et le sucre.

#3 Incorporez la farine tamisée petit à petit.

#4 Versez sur cette préparation le lait chaud en remuant.

#5 Versez le tout dans une casserole bien propre pour éviter que ça accroche et remettre sur le feu. Laissez épassir tout en remuant énergiquement. Vous pouvez même finir avec le fouet électrique, votre crème en sera d’autant plus ferme.

#6 Laissez refroidir et pensez à mélanger régulièrement pour éviter la formation d’une pellicule à la surface de la crème.

***La crème Chantilly***

Ingrédients : 250ml de crème entière bien froide, 20g de sucre, 1 sachet de chantilly-fixe

#1 Mettez votre bol au congélateur pendant dix minutes.

#2 Mélangez votre sachet de chantilly-fixe avec le sucre.

#3 Versez la crème sur le sucre et fouettez au fouet électrique, de préférence, ça évite les crampes 😉 Laissez monter la crème pendant environ cinq minutes.

***La crème Mousseline***

#1 Ajoutez à la crème pâtissière une louche de crème chantilly et mélangez doucement pour éviter que la chantilly ne retombe.

#2 Renouvellez l’opération jusqu’à la disparition totale de la chantilly.

Votre mousseline est prête !

C’est le moment de l’assemblage :

Pour assouplir la texture un peu sèche de la génoise, vous pouvez au préalable mouiller le dessus de celle-ci d’un jus de fruit au sirop. Quelques cuillères à soupe suffiront.

#1 Placez la première génoise sur un plateau sans bord pour vous permettre, à la fin, de faire correctement votre glaçage. Recouvrez-la d’une couche de crème mousseline pas trop épaisse pour qu’elle ne déborde pas sur les côtés.

#2 Puis montez les autres génoises.

Pour le glaçage :

J’ai choisi de le faire au chocolat. Vous pouvez également le faire avec une crème au beurre, si vous trouvez une bonne recette, je suis preneuse !

Ingrédients : Une tablette de chocolat à dessert praliné et une demi-tablette de chocolat à dessert noir, 100ml de crème liquide.

#1 Faire fondre votre chocolat avec la crème au bain-marie.

#2 Enduire le gâteau sur le dessus et les côtés de la préparation chocolatée.

#3 Placer dans votre réfrigérateur quatre bonnes heures et idéalement faites-le la veille, la tenue n’en sera que meilleure !

Et voilà le résultat :

Omelette au sucre

Le mercredi, chez moi, c’est la joie des enfants ! Pour égayer votre goûter, je vous livre une recette de famille qu’on se transmet de mère en fille. Pourtant, pour vous, je fais une exception !! Vous voyez combien je vous kiffe 😉

Voici pour le bonheur des petits mais aussi des grands, une recette fameuse, exquise et fondante, l’omelette au sucre que me faisait ma mère. Merci maman !

omelette au sucre 011

J’ai une foule de souvenirs qui me reviennent lorsque mes papilles sentent la délicieuse odeur de cette omelette que je prépare à mon tour pour mes fils.

Vous aurez besoin, pour mesurer les ingrédients, d’une mignonette de ce type :

$T2eC16FHJHIE9nysd9VnBQUCLRYRY!~~60_35

Rassurez-vous, je ne possède pas ce genre d’instrument et je m’en sors quand même. Je vous mets simplement l’image pour vous faire une idée de la contenance, 55ml. Pour ma part, je me sers d’un petit verre à liqueur pour faire mes mesures. Vous l’apercevez sur la photo que j’ai mise plus haut 😉

Bref, il vous faut :

* un petit verre de farine

* un petit verre de sucre

* un oeuf

* un petit verre de lait

Vous mettez tous les ingrédients dans un bol, ou une bolinette, c’est un petit bol, LOL dédidace à Jamel Debbouze 😉

Vous mélangez. C’est prêt !

Faites bien chauffer une poêle anti-adhésive de préférence, placez-y une noisette de beurre et une larme d’huile, puis vous versez votre préparation. Laissez chauffer environ deux minutes à feu moyen, puis vous retournez votre omelette. Prolongez la cuisson d’une ou deux minutes et servez !

omelette au sucre 001    omelette au sucre 006

Mes petites confidences :

* Cette recette est si simple à réaliser que vous pouvez parfaitement la confier à vos enfants. Elle se prête parfaitement à un atelier pâtisserie durant lequel les petits découvrent le plaisir de remplir seuls un récipient et de remuer ! En cas de grumeaux, vous pouvez très bien rattraper la préparation en la passant au chinois avant de la faire cuire 😉

* Cette omelette est un délice à l’état naturel. Elle se marie néanmoins très bien avec de la cannelle, que vous pouvez ajouter directement à la pâte, une cuillère à café, ou alors au moment de la cuisson, après avoir retourner la galette !

* Pour les plus goourmands, tartinez votre méga-crêpe de votre confiture préférée, de sucre ou de chocolat !

* Ajoutez-y un grand verre de lait frais !

Bon appétit et régalez-vous !

Une fabuleuse histoire de pâtisserie

Neuf heures trente, un mercredi matin…

Le ménage est fait, enfants et maman sont propres et habillés, la pluie s’est confortablement installée depuis deux jours… Que faire ?

Soudain, une idée fabuleuse traverse mon esprit. Et si on faisait des madeleines au chocolat ? La pâtisserie c’est chouette, les gamins adorent et elle représente une super activité pour la matinée.

J’aime faire de la pâtisserie même si, avec des enfants en bas âge, deux et quatre ans, c’est LE parcours du combattant.

Pour commencer, je leur lis la recette. Le plus jeune répète joyeusement les ingrédients, tandis que le plus grand les prend dans le placard. On est bon !

Première étape : Faire fondre 120 grammes de chocolat noir. Les deux loustics s’exclament en coeur « Cho-co-lat » Merci Homer Simpson ! Et hop, ils subtilisent un carré chacun. Le bain-marie est prêt, le chocolat amorce la fonte. Et là, le petit me demande, trois fois de suite « Maman, il fond le chocolat ? » Oui… oui.. ouiiii… Où j’en suis, moi ? Je relis la recette…

Deuxième étape : Casser trois oeufs, ajouter 120 grammes de sucre en poudre et fouetter au batteur électrique… Une fois les oeufs cassés, des morceaux de coquille flottent à la surface. A deux ans et demie, le grand plaisir de mon cadet est d’exploser les oeufs entre ses mains. Vite, une cuillère… Méticuleusement, j’ôte les épaves du saladier tout en veillant à ce que la farine, convoitée par mes apprentis pâtissiers, ne se répande pas par terre. Enfin, j’ai fini ! Je branche le batteur, le démarre et là, c’est le drame ! Mon deuxième se met à hurler et bouche ses oreilles avec ses mains. Je stoppe l’engin, le rassure, lui met dans les mains, j’allume et advienne que pourra ! Ca passe ou ça casse… Il sourit, j’ai gagné !

Troisième étape : Tamiser 100 grammes de farine et deux cuillères à café de levure chimique. C’est l’ainé qui s’y colle. Il pèse. « C’est bon là maman ? » Non, il n’y a que 20 grammes ! « Et là ? » Pas encore. « Et maintenant ? » Toujours pas ! Doucement, on atteint finalement les 100 grammes requis. Youpi ! Qu’il est fier ! Il l’ajoute à la préparation et mélange… Le retour de l’effrayante machine !

Quatrième étape : Faire fondre 100 grammes de beurre… et ne pas oublier de surveiller le dernier qui tente inlassablement de plonger ses petits doigts au plus profond du plat ! Incorporer le dit-beurre puis le « Cho-co-lat » fondu. Mélanger le tout, c’est prêt !

Dernière étape et non des moindres, le remplissage des moules… Opter pour des moules en silicone, nul besoin de les beurrer et le démoulage est un jeu d’enfant… ou alors un jeu pour les enfants, va savoir ! « Répartisser la pâte dans les alvéoles, sans les remplir à ras bord. » Le concept « sans les remplir à ras bord » est assez difficile à saisir pour des petits enfants qui aiment lorsque ça déborde ! Heureusement, maman est là pour rattraper le coup, tant bien que mal. J’ai soudainement une furieuse envie de récupérer la louche et de le faire moi-même. Je me raisonne « Ce n’est pas grave, ce sont leurs madeleines, tant pis si elles ne sont pas parfaites. » Ai-je oublié de vous préciser que cette activité ludique pour mes enfants est un véritable exercice de contrôle de moi ? Je suis si perfectionniste en cuisine, que s’il m’arrive de rater un plat ou un gâteau, je m’exaspère et me retiens de jeter le tout au vide-ordure !

Bref, les moules sont remplis, on enfourne à 180° pendant 12 à 15 minutes.

Bilan :

– Deux enfants ravis et fiers de leur travail !

– Une matinée bien remplie !

– Une cuisine sans dessus-dessous !

– Une maman au foyer satisfaite !

Et voici le résultat :