« Les enfants sont formidables » par Marion McGuinness

Il y a quatre ans lorsque j’ai commencé à bloguer, elle a été l’une des premières blogueuses que j’ai suivi assidument. Son humour grinçant, toujours à propos, son franc-parler et la légèreté de son écriture m’ont conquise.

J’ai a-do-ré son premier livre « Le maxi best of grossesse et naissance », sous titré « Le premier anti-guide pour futures mères imaginé par Mcmaman ». Un recueil de billets remplis d’humour qui traitent de la grossesse, de l’accouchement et qui vous livrent aussi des infos un peu plus sérieuses et tellement indispensables. Pour moi, ce livre est à offrir à toutes les futures mamans et je vous le recommande vivement pour une bonne tranche de rigolade !

Elle poursuit et signe un deuxième ouvrage « Les enfants sont formidables » sous-titré « Parents, vous en prenez pour 18 ans ferme ». Et je suis vraiment ravie et enthousiasmée de vous en parler aujourd’hui.

033

Elle, c’est Marion McGuinness, et ne faites pas d’erreur en écrivant son nom de famille, elle n’aime paaaaaas du tout ça ! Sa maison d’édition la présente ainsi « 32 ans, un mari, 2 enfants ou presque, un chat : Marion avait tout pour mener une petite vie sans histoires en province. Jusqu’au jour où elle a décidé d’ouvrir un blog pour se marrer et dédramatiser sa nouvelle condition de mère de famille un peu trop cernée. Depuis 2011, elle alimente le Maxi best of McMaman avec un humour grinçant mais toujours bienveillant. Elle a signé chez Jungle une boîte de quiz pour futurs parents :9 mois dans la boîte.« 

Pour moi, elle écrit bien, vraiment bien, sans formule pompeuse mais toujours avec les bons mots et même certains que tu ne connais pas encore. Elle est drôle, elle ne mâche pas ses mots, elle a une répartie d’enfer et elle prône l’allaitement jusqu’au sevrage naturel (avant elle, je ne savais même pas ce que ça voulait dire). Elle est LA blogueuse qu’il faut suivre, surtout quand tu es une maman un peu tendue pour relativiser les petites difficultés que l’on rencontre toutes.

Venons-en au fait, au sujet de cette chronique, son nouveau bouquin « Les enfants sont formidables ».

044

Ce que j’aime dans ce livre :

**** C’est un bouquin que l’on ouvre au hasard pour découvrir une nouvelle pépite. Par exemple, à l’instant où je vous écris, je découvre « Le dé à corvées » et je vais m’empresser de le mettre en place dans mon foyer, hihihihi mon homme, ce joueur invétéré, va être vernis.

034

**** Elle vous livre des recettes « faciles à réaliser avec vos enfants » sans que votre cuisine ne ressemble à un champ de bataille, comme le « Crumble aux fruits ».

**** Tu as des petits jeux à remplir, comme des mots à relier, des mots cachés ou des mots croisés.

**** Elle te file plein d’astuces pour ne pas sombrer dans la dépression, genre « 4 ASTUCES testées et approuvées pour que l’autre parent se lève la nuit ».

Et ce que j’aime surtout c’est que Marion nous parle de notre vie quotidienne, de tous ces petits trucs qui nous font sourire et rire. Vous découvrirez notamment la fataliste loi de Murphy qui nous emmerde si souvent !

Pour finir, vous avez aussi droit à cette page que j’aime tant et que j’aimerais trouver en poster pour l’épingler sur le mur de ma maison.

11350504_389365761264397_258675100931514284_n

Il y a quatre ans, je commençais à écrire pour moi, pour vous sur un support que je ne connaissais pas encore et dans un milieu qui n’est pas toujours tendre, la blogosphère. Au même moment, une autre maman commençait également son blog qui l’a conduite jusque dans vos librairies. Alors, pour fêter le quatrième anniversaire du blog Chronique d’une mère au foyer, je tenais à vous offrir un exemplaire de ce superbe livre.

Pour participer c’est simple. Vous commentez cette chronique en me racontant l’anecdote de votre vie parental qui vous a fait le plus marrer. Et moi, je choisirai celle qui m’a fait le plus rire. L’unique condition de participation est d’habiter en France métropolitaine.

Le jeu débute aujourd’hui et se termine dimanche 21 juin 2015, à minuit tapante !

Bonne chance 🙂

Mémo :

Maison d’édition : JUNGLE !

Titre : Les enfants sont formidables !

Auteure : Marion McGuinness

Pages : 144

Format : 110 x 181 cm

Prix : 6,00 €

Date de sortie :13 mai 2015

EAN : 9782822211420

Publicités

Les aventures de Stellablabla {Cadeau inside}

Qui est donc Stellablabla ? Non, ce n’est pas mon nom de super-héros, même si je suis capable de bloguer, de donner le sein à ma bambine et de féliciter mon cadet qui joue à la Wii en même temps !

Stellablabla est l’héroïne d’une collection de livre pour enfants qui voyage dans l’espace. Elle emmène vos enfants découvrir les planètes du système solaire, tout en vivant des aventures hors du commun.

Les aventures de Stellablabla est un concept de lecture unique qui permet au parent de co-raconter une histoire avec son enfant. L’enfant, même si il ne sait pas encore lire, prend une place active dans le récit. L’adulte lit le texte, et l’enfant lit à son tour chaque illustration.

En partenariat avec les éditions Récréalire, j’ai le privilège de vous présenter la dernière péripétie de Stellablabla, Urgence sur Uranus.

couvLe résumé de l’histoire :

Le roi d’Uranus, vaste planète paisible sur laquelle personne n’était encore jamais tombé malade, doit faire face à un évènement très préoccupant. La situation nécessite l’intervention d’un spécialiste… Stellablabla parviendra t-elle à lui porter secours ?

Le livre présente, avant de débuter l’histoire, une série d’images que l’enfant va mémoriser avec l’aide de l’adulte.

INTERIEUR 700X700

Puis l’enfant prend le relais de la lecture lorsque l’image apparait sous ses yeux.

INTERIEUR2 700X700

 

 

 

 

 

 

 

C’est un album qui s’adresse aux enfants de 3 à 5 ans, à peu près bien sûr, rien n’est figé.

J’ai lu les aventures de Stelleblabla avec mes deux fils. L’ainé n’a pas vraiment été emballé par le concept. Il faut préciser qu’il a 7 ans et qu’il sait déjà lire seul. Il a tout de même écouté l’histoire avec plaisir. Mon cadet de 5 ans a, quant à lui, été conquis par cette nouvelle lecture à deux. Il écoutait attentivement les aventures de Stellablabla et lorsque mon doigt arrivait sur une illustration, il disait fièrement le mot associé à l’image qu’il avait retenu.

Ça vous plait ? Vous avez envie de co-raconter l’histoire de Stellablabla avec votre enfant ? Eh bien les éditions Récréalire et moi-même avons le plaisir de vous offrir un exemplaire de ce joli livre.

Comment faire ?

1* Vous habitez en France métropolitaine

2* Vous laissez un commentaire sous cette chronique en indiquant le nom de l’enfant ou des enfants à qui est destiné cet exemplaire.

Puis vous patientez jusqu’au tirage au sort 🙂

Fin des inscriptions samedi 13 juin 2015 à minuit. Les résultats seront annoncés le lundi suivant dans la journée.

Bonne chance !

 

EDIT du 15 juin 2015

 

Merci pour vos participations. Quel plaisir de vous faire découvrir des nouveautés !

Alors vous avez été 20 participantes. J’ai numéroté sur un papier de 1 à 20 et j’ai demandé à mon cadet de colorier le numéro qu’il préfère et il a choisi

002

Bravo à Elo GAUDUCHEAU qui remporte l’album pour son Louka.

Merci de me joindre par mail juliechroniqueuse@yahoo.fr.

Apprendre à lire en jouant.

Au mois de mars, mes enfants découvraient la planète des Alphas. Mes deux premières chroniques relatant le début de l’aventure sont ici et .

Depuis, les semaines se sont écoulées et mes enfants ont joué, joué et encore joué avec leurs petits amis les Alphas. Et nous avons joué ensemble.

Pour faire le bilan de leur belle aventure avec les Alphas, je constate que mon cadet, tout juste 5 ans, a eu son déclic lecture. Il m’a surpris et émerveillé un soir où, alors que j’écrivais des mots sur l’ardoise magnétique des Alphas, il s’est mis à déchiffrer le mot « bol » puis « ami » puis « riche ». Depuis le processus est lancé et il est à présent actif dans nos petites lectures de mots. Il commence même à écrire ses propres mots.

Quant à mon fils ainé, cette méthode lui a permis de perfectionner ses acquis et grâce à des petites fiches que j’ai trouvé sur internet, il est en train de terminer l’acquisition des sons complexes : eau/au/o ou encore ein/ain et tous les autres.

Je précise que je ne suis JAMAIS intervenu dans leur apprentissage. Surtout pour mon cadet. Il a écouté le conte avec son frère. Ils ont joué ensemble à reconnaitre les sons que font les Alphas. Il a ensuite eu son déclic lecture tout seul, sans que je lui apprenne quoi que ce soit, sans que je lui indique comment faire. Sans doute, c’est en observant la façon de faire de son frère qu’il a compris comment procéder.

A présent, je le vois et l’entends souvent essayer de déchiffrer les mots qu’il croise au grès de ses aventures.

Je suis vraiment stupéfaite de constater, grâce à cette expérience, que mes convictions les plus personnelles en matière d’apprentissages informels et autonomes s’avèrent être exactes. En effet, lorsque l’on laisse un enfant libre de son apprentissage, sans contrainte et sans le forcer, il apprend. Il apprend par l’imprégnation, par mimétisme, par l’observation, grâce à ses essais, ses erreurs et ses échanges avec son entourage. Laisser un enfant acteur de ses apprentissages permet de lui assurer des connaissances pérennes et bien assimilées.

J’ai fait ce choix d’éducation pour mes enfants car apprendre est naturel. Au même titre que la marche, le langage ou la propreté, laisser la nature faire son travail, c’est choisir un accompagnement naturel qui respecte le rythme de chaque enfant, en l’aidant naturellement et librement à apprendre, c’est-à-dire intervenir seulement et simplement lorsque l’enfant est demandeur et interroge son entourage sur des informations qui lui sont manquantes.

Ainsi libéré des contraintes d’apprentissage formel de la lecture, mon fils n’a pas eu de sentiment d’échec ou de forçage et il a évolué naturellement vers la réussite, en un temps record !

Pour finir cette chronique, il n’y a pas d’âge pour apprendre à lire. Chaque enfant est unique et différent et son apprentissage devrait lui être propre et à son rythme et non pas à la disposition des enseignants. Si seulement l’éducation nationale pouvait s’en rendre compte !

Je remercie infiniment l’équipe de La planète des Alphas qui nous a permis de tester leur méthode de lecture.

006