J’arrête de râler, et vous ?

Depuis trois ans maintenant, mon objectif est d’offrir à mes enfants une éducation non violente, empreinte de bienveillance et surtout sans cris. Pour l’éducation non violente, nous avons banni très facilement de notre foyer toutes formes de châtiments corporels et nous refusons également d’user de violences verbales. Je m’efforce aussi d’instaurer un climat bienveillant, en étant à l’écoute des besoins de chacun des membres et en refusant toute forme d’autorité abusive. Néanmoins il reste un domaine qui est encore en chantier : je continue de crier sur mes enfants et sur mon mari aussi, même ma chienne en prend pour son compte quand ma coupe est pleine… Heureusement ma vieille mémère est sourde et se fiche complètement de mes vocalises ! Ce qui n’est pas encore le cas de mes trois rejetons ni de leur père ^^

Alors pour mes enfants, pour mon conjoint et pour notre confort auditif à tous, j’ai décidé d’arrêter de crier ou de râler sur eux.

Mon parcours pour tendre à une éducation non violente m’a fait découvrir des auteurs très intéressants, des méthodes de communication et des tas d’astuces comportementales. Mais aucun ne m’a vraiment aidé à arrêter de râler et encore moins de crier !

Et puis un jour, il y a presque un an, j’ai découvert une méthode simple et efficace au travers d’un super livre « J’arrête de râler sur mes enfants {et mon conjoint} » de Florence Leroy et Christine Lewicki.

012

Je l’ai lu avec beaucoup de plaisir. C’est un livre très pragmatique, qui nous encourage concrètement à observer nos habitudes comportementales afin de comprendre nos râleries et surtout afin de trouver le ou les moyens dont nous avons besoin pour arrêter de râler.

En effet, la première partie nous met dans le vif du sujet « Mais au fait, pourquoi je râle ? » « sur mes enfants » au chapitre 1, « sur mon conjoint » au chapitre 2 et « à propos de mon rôle de parent » au chapitre 3. Et les chapitres sont tous les trois très bien structurés avec les sous-titres « Je râle quand… » qui font la liste des choses qui nous font râler et qui nous invitent à réfléchir à la situation au moyen d’un petit « A vous » au cours duquel vous pouvez lister ce qui vous correspond.

Vous voulez un exemple, au premier chapitre « Pourquoi je râle sur mes enfants ? », le sous-titre « Je râle quand je cherche à me conformer socialement »… Vous allez tous vous reconnaitre. Je cite « Sous le regard des autres, nous craignons le jugement, nous perdons pied et nous gérons pas la situation comme nous le voudrions, mais plutôt comme nous pensons que les autres attendent que nous la gérions » … Elle vous revient en tête, cette scène de colère du petit dernier au cours du repas dominical chez les beaux-parents où vous avez bien senti dans le regard de belle-sœur qu’elle lui aurait bien mis une bonne fessée à ce petit garnement. Bref « Nous râlons parce que nos enfants ne se conforment pas aux normes sociales établies, mais nous n’avons souvent même pas pris le temps de définir si cette norme sociale était importante pour nous », n’est-ce pas ?

Ce que j’aime aussi dans ce livre, ce sont les nombreux témoignages qui ponctuent les différents chapitres ainsi que les paragraphes en fin de chapitre intitulé « A vous » qui nous questionnent sur le thème du chapitre et les petits « Rappels » pour faire le point sur ce que l’on vient de lire.

011

Puis lorsque nous avons bien compris tout le mécanisme, nous avons « 21 jours pour changer sa vie » et alors là, c’est à vous de jouer. Au cours de la deuxième partie du livre, vous saurez tout sur ce challenge pour changer votre vie. Et croyez-moi, ça donne envie ! Et c’est possible puisque vous verrez que le livre vous offre non seulement les témoignages des deux auteures mais également d’autres mamans qui ont tenté et réussi le challenge.

Enfin, la dernière partie vous livrera « 21 et quelques trucs pour arrêter de râler sur ma famille », et j’ai particulièrement apprécié cette partie qui donne au chapitre 8 « Quelques trucs à faire pendant la crise pour ne pas perdre pied ».

Ça vous plait ? Vous voulez en savoir un peu plus sur ce fabuleux bouquin ?

Alors voici, en exclusivité, pour vous, l’interview que Florence Leroy a accepté de m’accorder. Vous allez découvrir son parcours professionnel, sa participation dans l’écriture du livre et son challenge « 21 jours pour arrêter de râler sur mes enfants et mon conjoint ».

Bonjour Florence

Quel est votre parcours professionnel ?

J’ai une formation en école de commerce et une expérience en gestion de chantier dans une grande boite du bâtiment. J’ai choisi de quitter mon poste de cadre de gestion pour travailler à la maison à plein temps en élevant mes enfants. Pour améliorer ma relation avec les membres de ma famille je me suis formée à la communication non violente et à la méthode Gordon. Après un déménagement en Bretagne, j’ai crée une association de soutien et d’entraide à la parentalité où j’animai des groupes de parole et des ateliers Faber et Mazlich. J’ai réalisé petit à petit qu’accompagner les parents, les soutenir pour aller vers plus de joie est devenue ma nouvelle voie, mon projet professionnel. Je me suis formée à l’animation d’ateliers de parents, puis pour compléter tous ses savoir- être et ses savoir-faire, au conseil conjugal et familial. C’est pour ces raisons que ma sœur Christine Lewicki m’a invité à la rejoindre dans l’aventure de l’écriture à 4 mains de J’arrête de râler sur mes enfants {et mon conjoint}

Vous êtes mère de famille, combien d’enfants avez-vous ?

Je suis maman de 4 enfants entre 9 et 16 ans

Alors qu’est-ce que « râler » ? Et comment reconnaitre que l’on râle ?

Nous pouvons reconnaitre que nous râlons grâce à trois critères

  • Mon ton : Lorsque afin d’être sûr d’être entendue, j’utilise un ton inapproprié. Je grogne, je geins, je me plains, je rumine, j’agresse …
  • Mon positionnement : Face à une situation qui me frustre, je cherche un coupable, plutôt que de chercher une solution. Je m’assoie dans le fauteuil de la victime et j’accuse l’autre d’être la cause de mon problème.
  • Le propos : Lorsque parce que j’espère de l’empathie de la part de l’autre, j’exagère la situation, je n’ai pas le mot juste, je transforme une situation en drame en ajoutant des « Toujours », « Jamais », « Cela fais cent fois, … »

Qu’est-ce qui a fait qu’un jour, vous avez décidé d’arrêter de râler ? Et comment s’est passé le défi des 21 jours sans râler ?

Un jour j’ai réalisé qu’à force de râler je me pourrissais la vie. Je passais ma journée à voir ce qui ne n’allait pas dans ma vie et je n’arrivais plus à voir les belles choses. J’étais trop souvent sur le dos de mes enfants pour un résultat frustrant.

J’ai choisi de me lancer dans l’aventure du challenge, comme je partirai en voyage, en exploration. Pour voir ce que serait ma vie si je décidais de ne plus râler. Et très vite j’ai vu que si moi j’avais décidé d’arrêter de râler, les situations qui me faisaient râler n’avaient pas disparues ! Comme arrêter de râler ne veut pas dire tout accepter, il a bien fallu que je mette du changement dans ces situations. Soit en les faisant évoluer, j’ai réorganisé mes routines du matin pour ne plus « jeter » mes enfants à l’école au bord de la crise de nerf. Soit en apprenant à lâcher prise car oui cela me saoule que mon entrée soit en bazar mais non je n’ai pas envie ni le temps de m’occuper de son aménagement pour l’instant. Petit à petit je me suis créé d’autres manières de voir, de vivre les événements. J’ai appris à respirer pour éviter de hurler, j’ai appris à différer ma réponse pour ne plus m’engager dans des promesses qui ne me conviennent pas, j’ai appris à regarder ce qui va bien dans ma vie, car finalement tout n’est pas à jeter !

Y-a-t-il de bonnes raisons de râler ?

Oui le fait d’être parents, de vivre en couple nous donnes de nombreuses occasions de râler, …. Et le propos n’est surtout pas que nous nous sentions coupable de râler. La vie de famille, la vie en couple, demande du temps, de l’argent, de l’énergie et parfois nous avons l’impression qu’il ne nous reste plus que les miettes quand il en reste. Et cela nous frustre et nous râlons. Hors pour certains se voir devenir un parent râleur n’est vraiment pas satisfaisant, alors la bonne nouvelle c’est qu’il existe des moyens pour faire autrement.

Pourquoi est-ce que l’on râle souvent pour les mêmes choses sans parvenir à enrayer ces râleries quotidiennes ?

Car nous faisons toujours de la même chose en espérant du changement.

Tu as encore laissé trainer tes chaussures dans l’entrée. (je râle) Je te l’ai déjà dit cent fois, les chaussures se rangent dans la placard. (je râle) Il faut toujours que je te répète la même chose, tu le fais exprès ! (je râle)

Nous râlons car les chaussures ne sont pas rangées, nous râlons car les chaussures ne sont pas rangées, nous râlons car les chaussures ne sont pas rangées …. Face à cette situation qui me frustre je ne fais que râler et j’espère que l’autre se comporte différemment !

Et si nous essayons (les jours où nous avons le temps, les jours où nous ne sommes pas fatigués) de réfléchir à comment aborder la source de frustration autrement : aménager la maison pour qu’une caisse se trouve à l’endroit où les chaussures « tombent » dans l’entrée ou dialoguer avec la personne concernée pour trouver une solution ensemble.

De vous à moi, est-ce vraiment possible de ne plus râler sur son conjoint et ses enfants ?

Oui c’est possible, mais pour moi, l’objectif n’est pas de terminer le challenge mais de le vivre ! La grande joie n’est pas d’atteindre le but, mais de vivre l’aventure qu’il nous permet de vivre.

Râler est une habitude, un réflexe. Je ne me dis pas « Tiens je vais utiliser la stratégie de la râlerie pour obtenir ce que je veux ». Hors nous pouvons changer une habitude en faisant consciemment quelques choses de différent pendant 21 jours consécutifs. Si je choisi que râler n’est plus une option, si j’ai l’audace de partir à l’aventure j’apprends petit à petit à ne plus utiliser mon habitude de râler et je vois alors d’autres moyens de gérer les situations qui me frustrent.

J’agis sur ces situations, plutôt que de réagir en râlant

Sincèrement aujourd’hui je ne me vois plus râler. J’ai appris petit à petit à force d’essayer autrement, à réagir plus sereinement aux situations qui pouvaient me faire partir au quart de tour. L’autre jour je suis allée dans l’arrière cuisine et j’ai vu un tas de chaussure. Avant le chalenge je me serais dit « Ce n’est pas vrai, ils se moquent de moi, y’en a marre ! ». Cette fois-ci, j’ai moi-même été très surprise de me dire spontanément « Il y a un tas de chaussure dans l’arrière cuisine, je vais en parler aux enfants ».

Une petite dernière, comment se porte votre famille à présent ?

Au début lorsque nous arrêtons de râler, nous ne savons plus trop quoi dire, quoi faire. J’ai appris à me reconnecter aux choses qui me font vibrer, à regarder ce qui va bien dans ma vie, dans ma famille. J’ai même l’impression que j’ai réussi à inspirer certains membres de ma famille à faire de même.

Ma vie n’est pas un long fleuve tranquille, et il y a toujours des noms d’oiseaux qui volent et des portes qui claquent, mais globalement je me sens vraiment mieux dans ma vie de famille et j’ai vraiment l’impression que chaque membre de ma famille en bénéficie.

Quant à moi, je ne suis pas encore parvenue à éradiquer les râleries et les cris de mon foyer mais c’est en bonne voie. Voilà plus d’un an que je potasse ce livre et après avoir mis plusieurs mois à comprendre quand je râlais ou criais, j’ai ensuite tenté le challenge mais c’était encore trop tôt. Je n’arrivais pas à me stabiliser, mon bracelet n’arrêtais pas de valser de mon poignet gauche à mon poignet droit, alors j’ai fait une pause et surtout, j’ai pris le temps de soigner mon burn out. Lorsque je me suis sentie moins faible, mes oreilles en ont eu marre de ce vacarme constant. Même ma bambine de tout juste 1 an criait à longueur de journée. Alors un jour, après avoir élevé la voix une fois de plus,  j’ai eu une idée. Pour que toute la famille visualise l’ampleur du désastre, j’ai mis en place un tableau sur lequel chaque membre de la famille serait noté et aurait une croix à chaque fois qu’il criait. Alors vous me connaissez, mon tableau n’avait aucun but punitif mais il avait pour but de comptabiliser et montrer concrètement que tout le monde s’exprimait en criant. Et ça a marché !!! Voilà plus d’un mois que j’ai mis en place cette technique et les cris ont presque disparu. Vous voulez voir ? Voilà :

001

Ça donne envie ? Vous avez envie d’essayer mais vous ne savez pas trop bien comment vous y prendre ?

Florence et moi, vous offrons une chance de gagner le livre. Alors pour rester dans l’idée du livre, vous avez 21 jours pour vous inscrire au concours. Pour cela, il vous suffit de commenter cette chronique en me disant ce qui vous fait le plus râler dans votre vie de famille, lâchez-vous, ça fait du bien 😉

Dans 21 jours, je tirerai au sort parmi tous les commentaires le gagnant du livre. Et pour vous, Florence a même dédicacé votre exemplaire et voici la dédicace qu’elle a faite sur mon exemplaire, je l’aime ma dédicace :

010

Pour aller plus loin dans la réflexion, Florence vous invite sur sa page Facebook J’arrête de râler sur mes enfants et mon conjoint, également sur son site Florence Leroy.

C’est parti, fin du concours le jeudi 9 avril 2015 à minuit.

Bonne chance.

Edit du 12 avril 2015 21h56

Merci à toutes pour votre participation. Si je pouvais, je vous enverrai un exemplaire à chacune !

Seulement c’est comme à Koh Lanta, il n’y a qu’un seul vainqueur. Je vous épargne l’épreuve des poteaux, oui oui on est fan à la maison 😉

J’ai fait la liste des participantes, vous êtes 40 à concourir, j’ai comptabilisé les commentaires qui étaient pour le concours, je pense n’avoir oublié personne.

Voici la liste :

1.Aurélie 2.Marion 3.Séverine 4.Stef 5.Deb2408 6.So 7.Lopez 8.Elsa 9.Sosso 10.Z 11.Mériau-Moysset 12.Mari Lyne 13.Wursthorn 14.Dafodile 15.Dija 16.Goblin 17.Phainou 18.Binette0851 19.Tounoucha 20.Lucie 21.Sandrine Douchain 22.Maman des bois 23.Marina Perez 24.Emilie 25.Hayet 26.Naolys 27.Cécilia 28.Sandrine 29.Claire Vianey 30.Anaïs 31.Didicalimero 32.Ophélie Patou 33.Annaëlle 34.Aurel 35.Lord Delphine 36.Marie Violette 37.La fée clochette 38.Afekroun 39.Maéva 40.Célia

Pour désigner la gagnante, j’ai pris un générateur de nombre aléatoire.

La gagnante est le numéro 9 Sosso. Félicitation 🙂

Merci de m’envoyer un mail à juliechroniqueuse@yahoo.fr

Publicités

46 réflexions sur “J’arrête de râler, et vous ?

  1. Bon tu es sûre que tu n’en veux qu’une? Non pcq j’ai au moins 252 millions de choses qui me font râler ! Mais la première d’entre toutes c’est celle de devoir répéter tous les jours la même chose :mets tes chaussons, lève tes manches, lâche cette poignee…

  2. Quelle bonne idée ce livre !
    c’est fou dans une journee comme on peux raler sur tout et n’importe quoi!
    Dans le genre ralerie ridicule…ne pas trouver quelque chose et raler sur la 1ere personne qui passe… mois rigolo raler sur son conjoint qui « ne voit pas » les objets qui jonches le sol ! (Je ne parlerai pas du fameux rouleau de papier wc, d’ailleurs la pub qui dit qu’avec leur nouveau roulleau revolutionnaire plus de soucis… cest archi faux!!! 😉 )

  3. Je rale parceque j’ai l’impression de tout faire toute seule et que les autres passent leur temps à tout défaire derrière mon dos…

  4. Quelle bonne idée, c’est exactement le défi du moment dans notre famille. Ce qui nous fait râler c’est le fait de courir après le temps,et de ne pas réussir à donner un temps qualitatif à notre famille…du coup on essai plein de choses pour nous donner le temps d’être ensemble sereinement…donc quand le temps s’accélère…on râle beaucoup

  5. Je rale parce que j’ai l’impression de tjs répéter les mêmes choses à mon grand de 4 ans et demi !! « ca rentre par une oreille et ca ressort par l’autre » !!

  6. oh la la, c’est pile pour moi ce livre, je suis en plein dedans !
    je ne sais même pas si ça doit me fait rire ou pleurer.

    Chez nous aussi, on tente d’instaurer l’éducation bienveillante (après avoir fait les ateliers des parents F&Men couple, génial, je recommande +++)
    mais malgré tout, si nous aussi on a banni tous châtiments corporels, les cris, ça ne disparait pas…. et ça me fait culpabiliser car finalement, je trouve ça presque aussi violent qu’une « fessées/claque/tape…. »

    et pour ce qui me fait râler, c’est vaste…. disons que c’est mon impatience, le fait de devoir répéter des consignes, de ne pas être écouter, ….

    faut que ce livre arrive chez nous !
    Merci !

  7. Bcp de choses me font râler … et font râler mon mari… du coup, nos enfants savent très bien râler aussi!!!!! Pour moi, tout part du manque de sommeil… tout me gonfle si j’ai pas assez dormi, par contre, reposée à souhaits, je suis bcp plus à même de faire des efforts pour éviter de râler pr rien 😉

  8. Bonjour, j’aimerai tellement avoir la recette miracle pour arrêter de râler. Ce qui me fait râler le plus en ce moment c’est mon fils de 7 ans, qui, j’ai l’impression adore m’entendre râler, surtout après qu’on ait fait des activités ensemble, le temps des activités tout se passe a peu près bien ( parfois je répète 50 fois, attention a ce ci, attends moi etc. ) mais une fois qu’il faut reprendre le rythme, des obligations de chacun, m’aider a mettre le couvert, prendre la douche, aller se brosser les dents etc. Il devient soudainement liquide, chouine et traine des pieds. Alors je râle!

  9. Super ce concours, c’est tout à fait ce qui me taraude en ce moment… arrêter de râler mais comment? Je râle pour tout et n importe quoi: pour un verre renversé alors que je viens de nettoyer, pour les chaussures qui traînent, pour l’armoire que ma fille vient de vider alors que je vient de terminer le repassage, pour les jouets qui traînent et qu’on ne range pas alors que ca fait 10 min que je râle, parce que mon fils a mis 25 min à s’habiller ce matin et qu’on manque d’être en retard à l’école, PARCE QUE JE RALE! dur dur de changer les habitudes!

    • Bonjour. Une seule chose ?? Y’en a tellement trop … je dirais que le pire c’est le matin quand ils prennent leur temps ou se dispute (comme ce matin) et moi j’ai les yeux fixés sur ma montre : on va encore être en retard et je rale … ce livre me serait vraiment utile, vu mon niveau de ralerie au quotidien. Merci du concours et pour ce blog que je suis avec plaisir.

  10. Je râle quand mes enfants hurlent et jouent à courir et sauter partout car j’ai peur qu’ils se fassent mal. Je râle quand.mon grand ne mange pas son repas, quand la.maison est sans dessus dessous, quand le repassage s’accumule, quand la chienne à trimbaler des objets dans la cour, quand je suis fatiguée et que je voudrais du silence, quand je n’arrive pas à avancer dans mes corrections de copies, quand mes élèves olfint des faites d’orthographe, quand je leur mets des mauvaises notes… En fait je crois que je râle beaucoup trop souvent…

  11. Bonjour,
    Merci pour ce concours. Si je ne gagne pas, je vais être obligée d’aller acheter le livre 😉
    Ce qui me fait le plus râler dans ma vie de maman, c’est l’écart entre ce que j’aimerais pour nos journées, et ce qu’elles sont réellement : j’aimerais tant des journées sans accroc, sans pleurs, où le rythme de chacun serait respecté, et au final il y a toujours un moment où les choses tournent « mal », où les enfants se mettent à pleurer alors que j’ai l’impression d’avoir tout fait pour qu’ils soient bien, où je suis obligée de les presser…et ça me rend folle !
    Bonne journée

  12. Bonjour, je suis dans le même questionnement, j’en ai marre de m’entendre râler et du coup me sentir coupable après car mes enfants et mon conjoint se prennent toute cette rage alors que la situation ne le mérite pas.
    La situation qui me fait le plus rager c’est le passage à table, tous les jours comme par magie mes chérubins oublient de bien se tenir : La grande assise en tailleur manger ou méditer Grrr, le deuxième une seule fesse sur la chaise près à repartir jouer Grrrr, la dernière accroupie sur la chaise prête à tomber ou à faire tomber l’assiette…future funambule Grrrrr et cerise sur le gâteau le papa qui arrivent alors que le repas est presque terminé et là j’explose pour conclure sur une très mauvaise digestion pour tout le monde… Je pense que ce livre va me devenir indispensable!

  13. Super idée ce livre !
    Car je j’en ai marre de râler !
    Je râle essentiellement à cause du rangement …. Je passe mon temps à ranger et mon fils de deux ans et demi défait tout ! Je râle après le temps qui passe trop vite ! Je râle lorsque nous sommes en retard ou lorsque mon fils n’applique pas les règles imposées ….
    Je râle parce que je suis fatiguée et cela me fatigue encore plus !

  14. En espérant être tirée au sort, j’en aurais bien besoin lol
    Ce qui me fait le plus râler, le fait que ma fille de 4ans me reponde comme une adolescente et devoir répéter sans cesse les mêmes choses entre autre chose

  15. *Je râle sur mon fils parce qu’à la naissance il a du oublier la connexion oreilles-cerveau,
    *Je râle sur ma fille quand elle sort le 12ème pyjama de la semaine, le 37ème pull, la 60ième jupe etc…
    *Je râle sur mon bébé qui se réveille en hurlant la nuit, parce qu’il à compris suite à des épisodes de terreurs nocturne, que quand il hurle la nuit il a des câlins.
    *Je râle sur mon mari, qui, en arrivant du boulot pose comme une grosse m**** ses cartables, ses chaussures, son manteau, alors que j’ai passé ma journée à ranger derrière les mioches.

    Bref, je n’étais pas une râleuse, mais maintenant je suis une râleuse de compétition !
    Alors si je ne gagne pas ce livre (qui a de grandes chances de devenir ma bible), j’irai l’acheter.

    Merci aux mamans (je crois pas avoir vu d’homme) de faire partager leur râleries, on se sent moins seule et bonne chance à toutes.

  16. arf en plein dans le mille!!!
    Ici je râle beaucoup trop aussi, et surtout après mon loulou de deux ans qui est en plein terrible two et qui me fait répéter mille fois les mêmes choses :-/ j’aimerais aussi moins crier c’est dur dur mais on est dans une éducation bienveillante ici aussi alors on fait des efforts et on progresse doucement 🙂

  17. Bonjour. Merci pour ce concours. Je râle tout le temps, j’ai l’impression que mes enfants mettent des heures à faire ce que je leur demande de faire et j’ai l’impression de répéter toujours les mêmes choses. Mais là où je râle le plus c’est le matin avant de partir à l’école (prends ton doudou, mets tes chaussures, prends ton cartable, …). J’essaie de moins râler mais c’est dur…:(

  18. bonjour ce livre serait bien utile ici aussi, je rale beaucoup surtout marre de répeter tous les jours 15 fois la meme chose et le lendemain le redire et avoir l’impression que c’est la première fois qu’on le dit alors qu’uen envie c’est de progresser et de moins raler car en fait ca envenime souvent la situation
    merci a vous de nous donner une chance de le gagner

  19. Merci pour le concours. Qu’est ce qui me fait le plus râler? C’est certainement quand mon conjoint fait l’imbécile pendant que je lui parle d’un truc sérieux. Il n’y a rien que tel pour bien m’énerver et me faire râler.

    Je croise les doigts pour gagner le livre car j’aimerais vraiment arrêter de râler avant l’arrivée de notre bébé.

  20. Bonjour,
    Alors on va commencer par le conjoint ! Ahahah Ce qui me fait le plus râler, c’est que monsieur mélange ses vêtements de travail dans la machine avec les vêtements des petits alors que je lui demande toujours (oui, le fameux toujours lol) de les mettre ds le panier. Ça paraît futile dit comme ça lol

  21. Pourquoi je râle?? Tous les soirs la même question avant de m’endormir, et bilan de la journée : que j’ai encore trop râlé !!! Et tous les soirs je me dis demain promis, je râlerai moins…..Mais non !! On dirait que c’est impossible….La nuit je me lève je manque de tomber ou de m’écraser les pieds avec un jouet qui traîne….Au réveil, les disputes des grands au petit déj’, les pyj’ qui trainent, répétez tous les matins la même chose….De voir le papa, partir au boulot mais revenir 10sec après car il a oublié un truc, donc rentre en chaussures juste pour un truc, traverse la cuisine le salon….pas le temps d’enlever les chaussures forcément et la célèbre phrase « laisse je m’en occuperai ce soir…. » euh oui comment dire….
    Râler pour le linge en boule dans la corbeille, de râler par l’eau du robinet qui coule sans cesse, du rouleau papier toilette vide, d’aller se laver les mains, pour les devoirs, des ranger les affaires…..
    bref je fais que ça !!!
    Le pire?? je râle plus sur le conjoint que les 4 gosses, au secours, c’est grave docteur???
    On es 6, on râle tous on crie tous, et j’en ai ras le bol :/
    Ce livre serait vraiment ma bible, et je vais en avoir grandement besoin, je l’avais déjà noter dans une liste de livres à acheter…..
    Merci à toi pour ce concours 🙂
    Bonne soirée et bon week end

  22. L’une des choses qui me fait le plus râler dans ma vie de famille, c’est notre manie de faire la liste de courses au dernier moment et de se rendre compte en rentrant qu’on a oublié plein de choses. Grrrr ! ^^
    Merci pour cette découverte et ce concours !

  23. Oui la vie de famille est vraiment une source inévitable de ralerie. C’est tellement différent de ce que nous avions imaginé, on donne tellement à notre famille qu’à la fin il ne reste rien pour nous alors tout nous agace, nous sommes à fleur de peau. Le pb est que la ralerie ne marche pas mais on a tellement l’habitude de râler que l’on ne sait plus comment faire. Courage les mamans la vie de famille peut aussi être formidable. Pour plus de joie dans votre vie de famille, je vous invite à ne pas oublier de regarder toutes les petites choses qui vont bien et qui souvent passent inaperçues. Deux enfants qui jouent calmement dix minutes, le départ à l’école exceptionnellement calme aujourd’hui, le chasse tirée. Regarder ces petites choses et dire notre satisfaction nous aide à moins râler et donne envie à notre entourage d’en faire plus. Cela s’appelle « arroser les choses qui vont bien ». Plus j’arrose (d’encouragement , de valorisation, de merci) plus cela pousse !
    Florence Leroy

  24. Pingback: Chronique d’une mère au foyer | J'Arrête de Râler

  25. Cela fait trois mois que je me suis engagée à ne plus râler et crier (hum hum) mais je ne suis pas assidue, il faut que je me remotive sur mes capacités et non sur les finalités.
    Je connais les principales causes de mes râleries : la fatigue, la gestion des frustrations et de la colère. Voilà les trois points essentiels que lesquels je dois travailler !
    Merci votre billet !

  26. Ah, ça me tente! Ici ce qui me fait râle (entre autres ^^) c’est ma collégienne qui attend le dernier moment pour faire ses devoirs!

  27. Mon défi et celui que je vois chez les parents autour de moi c’est l’épuisement de tous et chacun. Prenons soins de remplir notre réservoir de bonheur afin de pouvoir le partager et de montrer l’exemple autour de nous ! C’est à nous de reconnaître notre pouvoir !
    J’ai déjà le livre mais je tenais à vous dire merci, merci à tous. C’est bon de lire tant de familles en changement.

  28. Merci pour ces billets qui remettent du baume au cœur… Oui en effet, tout n’est pas à jeter dans ma vie!
    Ce qui me fait le plus râler : les gens qui profitent, usent et abusent de notre famille parce que nous sommes « gentils ».
    Enceinte, épuisée et râlant déjà à plein temps après 2 petites terreurs de 2 et 4 ans je partage mon conjoint en permanence avec des gens qui ont besoin d’aide (belle maman et ses travaux, un ami et son déménagement, belle sœur et sa voiture à réparer une copine et sa cuisine à monter). Apparemment aucune de ces personnes n’a l’idée que nous aussi nous pourrions avoir besoin du papa…

  29. comment ne pas se reconnaître dans toutes ces situations ? je ne veux plus de la râlerie comme art de vivre et arrêter d’écouter cette petite voix intérieurs rabat joie. quelle belle interview ! Merci pour l’article qui donne envie de se jeter sur le livre et le défi !!! Mari Lyne

  30. Je suis en pleine réflexion sur moi-même afin que ma vie ressemble plus à un long fleuve tranquille plutôt qu’à ce qu’elle ressemble en ce moment! Mare de râler pour un oui et pour un non… je suis en train de lire ce livre que j’ai trouvé par hasard au détour d’un rayon de France Loisir et dont le titre m’a interpellé. Très intéressant, et surtout plein de bonnes pistes…
    ça m’a franchement ouvert les yeux… et je me dis que beaucoup de râleries sont évitables. Par contre, j’ai pas encore trouvé « LE » bracelet pour commencer le challenge… l’excuse!!!
    En faite mon problème c’est que j’ai l’impression que je vais faire ça dans le vide… mon conjoint qui râle aussi ne se sent pas du tout concerné par le problème!
    Hier soir j’ai essayé d’éviter les râleries, notamment sur mon fils de 3 ans et demi qui est en pleine crise de jalousie par rapport à sa petite sœur de 8 mois… je pense m’en être sorti jusqu’au moment où il a refusé de prendre son bain et que son père s’est mis à râler. Mon conjoint m’a alors rétorqué que de toute façon ce n’est pas comme ça que j’allais me faire respecter..! Ce genre de réflexion et sa façon de penser le problème me décourage… mais je ne suis pas encore au bout du livre… peut-être aurai-je des clés pour contourner cette frustration…

    • J’aimerai moins râler aussi au travail…ou plutôt sur mon travail… pour que mes journées soient plus paisible et qu j’arrive à prendre les choses du bon côté… et ainsi rentrer sereine à la maison! j’envisage de lire le livre « j’arrête de râler » après celui-là…

  31. Je suis en congés de disponibilité pour éducation enfants depuis 6 mois. J’aime mes enfants. Et oui chaque jour j’essaie de faire de mon mieux pour l’équilibre de tous. Le métier de parent est le plus dure au monde. Il demande d’énormes qualités lorsqu’on a choisi de l’exercer à temps complet.
    Je crois que je râle lorsque :
    – je ne fais pas assez confiance en mes enfants
    – je me pose trop de questions
    – je me laisse envahir par les tâches liées au matériel
    – j’oublie où est l’essentiel
    – je suis dans l’exigence
    – j’agis pour eux uniquement et non pour moi…..
    Mon fils de 8 ans m’a dit cette semaine « il faut faire les choses avec plaisir car ainsi on le fait dans l’amour  »
    Quelle belle leçon il m’a dit là ce jour. J’essaie de l’appliquer le plus souvent maintenant.

    Nos enfants sont de vrais maîtres lorsque nous savons nous mettre à leur hauteur!

    Alexandra maman heureuse et en passe de devenir aussi une Femme épanouie. …

    Bonne idée le tableau pour les cris…merciiii

  32. Tout à fait d’accord 🙂
    En ce moment, ce qui me fait le plus râler ? Quand mon petit diable de bientôt 2 ans lance le contenu de son assiette – cuisiné avec amour – en l’air et par terre en disant « bêêrk pas bon ! ».
    Et quand mon autre petit diable de bientôt 5 ans soit en rit, soit hurle sur son frère (en pensant bien faire, comme sa maman…).
    Pour le bien-être de chacun, j’aimerais savoir allier douceur et fermeté. Pas simple… Le livre me serait bien utile !
    Merci pour les confidences et bon courage…

  33. Coincidence heureuse…qui ne m’étonne pas : je suis dans la même configuration..et j’organise le même giveaway !

    Maman au foyer de 3 enfants, ce qui me fait le + râler ? Avoir l’impression d’être parfois piétinée, que mon travail non seulement n’est pas vu mais pas respecté non plus. Faire pour refaire (déblayer la neige alors qu’il neige toujours) . Se sentir acculée, épuisée, aussi

  34. Moi je râle quand j’ai passé du temps à ranger ce que mon compagnon a mis sans dessus dessous, que je lui dis que j’ai rangé en lui expliquant comment, et que quelques heures ou jours après, je le retrouve dans le même état.
    En tout cas, je suis bien motivée pour m’acheter ce livre et le mettre en pratique, merci du partage !

  35. Bonsoir,
    La lecture de votre article, et probablement du livre fait écho en moi.
    Je crois que je râle chaque fois que je vois le verre à moitié vide au lieu de le voir à moitié plein… C’est à dire que chaque situation peut prêter à râler, c’est notre état d’esprit qui change, et doit changer. 21 jours pour changer, ça fait rêver !

  36. Bonsoir. Je râle comme je respire au grand dam de mon fils qui en subit les conséquences…
    Hier mon fils m’a dit « au lieu de crier, fais ton boulot de mère  » ….
    Je pense être à un tournant de ma vie et j’espère que ce livre m’aidera à le faire de façon plus sereine.
    Merci d’avance
    Sophie

  37. ah l’éducation bienveillante… On rêve d’être capable d’être une wonderwoman au boulot, une femme super sexy pour son homme, une maîtresse de maison à la déco digne d’un magazine et surtout « the » maman exceptionnelle qui ne crie jamais et qui fera de ses enfants des êtres bienveillants, tolérants et capables de faire des choses exceptionnelles de leur vie! Problème: il est où le mode d’emploi????? On a toute besoin de ce genre de livre, ne serait-ce que pour se dire « je suis pas la seule à frôler le burn out » et ça, c’est déjà une bonne raison de le lire et de le garder sur sa table de chevet!

  38. Ce qui me fait le plus râler ? C’est quand mes enfants font du bruit, hurle, chahute et se bagarre alors que le père dort …. et qu’ils le réveillent, j’ai le sentiment d’être impuissante et de n’avoir aucune autorité …… En tout cas merci pour ce concours, c’est chouette !

  39. En ce moment je râle à cause des problèmes financiers, mais en général c’est facilement sur mon fils qui en pleine période du non s’affirme alors que moi enceinte je perds patience ^^

    Merci pour ce concours. Bonne continuation, sans râler 😉

  40. Bonjour,
    Nous on rale après les enfants quand on est fatigué surtout, que l’onse sent déborder parle boulot et les 3 poussins ou que l’on a des soucis . En bref on râle beaucoup trop on crie trop aussi…
    Hier ma deuxième ma dit  » je n’aurais qu’un seul enfant comme pas de frère ou de soeur qui m’entendrons me fâcher après un des enfants » heu oups…
    Voilà 😉 je pense que ce livre ferai du bien dans notre foyer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s