Pourquoi est-ce si dur ?

Voilà une question que je ne cesse de me poser, depuis plusieurs mois et parfois plusieurs fois par jour : pourquoi est-ce si dur d’élever mes enfants dans le chemin de la bienveillance ?

Pourquoi suis-je régulièrement en proie à des réactions que je sais être négatives voire néfastes ?

Pourquoi ne suis-je toujours pas capable de contrôler mes excès de voix ou mes remarques dénuées de compassion ?

Pourquoi suis-je toujours agressive verbalement ?

Je suis souvent tendue, stressée, énervée, excédée.

J’ai beaucoup lu, j’ai arrêté de lire, puis j’ai repris quelques lignes, quelques chapitres… Toujours à la recherche de la recette qui ferait de moi celle que je souhaite être. Et pourtant, rien n’y fait.

Ma plus belle victoire reste à ce jour d’avoir cesser de lever la main sur mes enfants. Je ne mets plus de fesser, je ne gifle plus, je n’ai plus aucun geste violent envers mes fils.

En revanche, ma plus grande bataille reste de m’apaiser intérieurement. Cette bataille est constante et presque systématique. Et je suis fatiguée de livrer bataille.

Je ne sais plus quelle arme doit être la mienne. J’ai consulté médecins et autres thérapeutes. J’ai réfléchi à l’éducation que j’avais reçue, j’ai fait le procès de mes parents. J’ai réfléchi à l’éducation que je donnais, à l’exemple que je souhaitais transmettre, j’ai appris à me connaitre, j’ai perçu mes défauts, mes qualités.

Et malgré tout ça, je reste dans l’expectative… Quelle route empruntée et de quelle manière cheminer ?

Suis-je trop exigeante envers mes enfants ? Comment parvenir à contrôler cette exigence ?

Comment faire cesser mes cris ? Comment réussir à me calmer ?

Comment lâcher prise ?

Le lâcher prise implique de parvenir à prendre du recul sur telle ou telle action de l’enfant et d’accepter que celle-ci peut être perçue différemment.

Vous voyez que j’ai compris la théorie…

Mais en pratique, ma vision n’oscille pas d’un centimètre. Je continue à me sentir agresser par les refus de mes fils, je continue de leur imposer d’agir conformément à mes exigences, je continue à me battre contre eux. Je ne veux plus de ce combat et je souhaiterais que ce soient eux qui arrêtent la guerre, alors que j’ai bien conscience que tant que je saurai dans l’affrontement avec eux, ils le seront avec moi…

Mais alors comment rendre les armes et réussir à vivre en harmonie avec mes enfants ?

Comment est-il possible d’exercer une autorité sur ses enfants sans être autoritaire ?

Comment être douce tout en maintenant les règles du foyer ?

Depuis que nous avons décidé avec mon conjoint de ne plus pratiquer une éducation violente, nous sommes en proie à des instants de questionnements extrêmes… et nous n’avons plus aucune réponse.

Qui pourra nous aider ?

images

Publicités

11 réflexions sur “Pourquoi est-ce si dur ?

  1. Peut-être est-ce envers toi que tu es trop exigeante et pas envers tes enfants : nous ne sommes que des humains, il faut accepter d’être imparfait pour pouvoir avancer et s’améliorer.
    Je ne sais pas qui peut nous aider dans ce chemin vers l’éducation non-violente mais je crois que se poser des questions, se demander si on fait bien est déjà une bonne voie.

  2. je suis dans les mêmes questionnements que les tiens et je n’ai pas trouvé la solution… grosse remise en question pour mieux avancer j’espere ! mon homme dit que en ce moment je suis maman chiante et exigeante et ce n’est pas du tout ce que je veux être.. je profite de cette semaine de break pendant que mon fils est en vacances dans ma famille pour m’éloigner de ca… espérons que à son retour ca aille mieux 🙂 ma mere dirait une main de fer dans un gant de velour ok mais c’est difficile de l’appliquer et on se sens seule face a ca puisque perso je le percoit comme un échec… ca fait du bien de lire ton post et de se sentir moins seule !!

  3. C’est drôle de lire ça, je suis en plein dedans en ce moment !!!! Je suis en train de lire « 21 jours pour arrêter de râler après mes enfants … » Affaire à suivre….des pistes sont données … il faut réussir à prendre du recul et à s’y mettre … j’y arriverai un jour, j’y arriverai !!!!! Bouh …. Etre parent bienveillant est tout un art, il faut s’apprivoiser et être convaincu du résultat … mais quand la fatigue, l’agacement et les habitudes sont là, c’est loin d’être évident !!! Je me dis malgré tout, que nous nous posons les bonnes questions, nous en sommes donc conscients … ce sont les premières étapes … pour enfin y arriver ! Il n’y a pas d’enfant parfait et il n’y a pas de parent parfait non plus !!!! Arrivons à combattre nos « démons », continuons à nous questionner et à imaginer cette perspective de bienveillance … nous nous devons mentalement de forger notre mental pour enfin pouvoir l’appliquer … Bon courage ( à toutes, …à moi y compris !) ! On finira par y arriver !!!! N’oublions pas que nos questionnements à ce sujet notamment sont déjà une preuve de bienveillance 😉

  4. Pas super nanny en tout cas malgré que j’ai aimé il y a bien longtemps mais qu’aujourd’hui je ne vois pas que de bonnes choses a travers tout ça!!!! Je me suis reconnue dans tes lignes j’avoue ne pas savoir non plus, j’ai l’impression de livré combat envers le monde d’être au front chaque jour contre cette violence éducative ordinaire… Pour ma part j’évite les gens qui me semblent opposer pour moi révélation avec le livre parents toxiques j’évite donc aussi les gens toxiques!

  5. Merci, merci 1000 fois. Je reviens de chez « mon psy » avec lequel je viens de parler, pleurer, culpabiliser sur ce thème. Pourquoi mes enfants, que je trouve merveilleux, arrivent autant à me faire sortir de moi même? Pourquoi m’arrive t il de vouloir claquer la porte (et leurs fesses!) et partir looooiiiiiinnnn ? Pourquoi aussitôt avoir hausser le ton et noirci mes yeux de colère, mon cerveau se met à poser 1000 questions? (Tu vas trop loin… Ils sont petits… Mets toi à leur place… C’était pas si grave… ) Pourquoi rien que l’idée de tout ça, me rend coupable et me fait me sentir la « pire des mères » ?
    Je n’ai pas la réponse, et il est vrai que, déjà, de la poser est bénéfique. Et ensuite …?

  6. Juile,
    Je suis a la même recherche que toi…
    Je viens d’accoucher ma deuxième fille.
    J’ai coupe le pont avec ma mère depuis 4 mois.
    Je suis architecte mais mère au foyer depuis plus de 3 ans.
    La différence entre nous c’est le papa. Chez moi il n’est pas trop impliqué dans l’éducation sans parler d’éducation sans violence… 😦
    Je suis contente de découvrir ton blog. Moi j’en ai pas mais peut être un jour…? Cependent je retournerai souvent ici.
    Bon courage!
    Aleksandra

  7. Bonjour. Je commence actuellement une formation d’accompagnatrice à la parentalite bienveillante et suis tombée sur votre blog. Quelques pistes pour vous aider dans ce cheminement difficile ( avec des hauts, des rechutes, des douleurs d’enfance qui ressurgissent) mais si important pour votre avenir et celui de vos enfants.
    Blog : les super-parents
    En chemin vers une éducation bienveillante
    Élever son enfant autrement
    Naître et grandir
    J’ai aussi une liste de livre sous le coude mais je pense que ces quelques sites vous apporterons déjà beaucoup de piste pour améliorer votre vie de famille et apaiser les tensions avec vos garçons! Ne vous laissez pas impressionner par l’ampleur des informations, ne vous decouragez pas:ce qui demande des efforts au départ devient ensuite une habitude, votre vie se transforme petit à petit et les portes s’ouverent.Vos enfants ne vous remercierons jamais assez de cette remise en question que vous aurez effectuée et vous en sortirez tous grandis: ça vaut le coup vraiment. Vous êtes ( nous sommes) sur la bonne voie! BON CHEMIN À VOUS.
    PS: à propos des comportements qui vous font le plus sortir de vos gonds, commencez à vous interroger sur ce que ces situations vous rappelle de votre propre enfance, la façon dont vos parents géraient ces mêmes situations, ce que vous avez subit, ce que vous auriez aime que vos parents fassent et qu’il n’ont sans doutes pas ou mal fait…Cela vous donnera des pistes pour commencer à voir ces situations différemment.

    • Merci Priscille pour votre sollicitude.
      Je connais déjà et suis depuis de nombreux mois tous les blogs que vous avez mentionnés 😉
      Quant aux lectures, j’ai une bibliothèque bien fourni que je ne manque pas de consulter. D’ailleurs toutes ces lectures m’ont permises de faire ce fameux cheminement dont vous parlez sur l’éducation que j’ai moi-même reçue 😉
      Je vous invite d’ailleurs à consulter les autres articles que j’ai publiés à ce sujet dans la catégorie « Éducation non-violente ».
      Je vous souhaite une très bonne continuation dans votre parcours et votre formation.

  8. C’est sans doute le faite de vouloir à tout prix une mère parfaite, qui vous mène a vous énerver quand tout ne roule pas exactement comme cela devrait. Il n’y a pas de mère parfaite et nous ne saurons jamais si l’éducation que nous donnons à nos enfants sera la bonne qui les mènera vers une belle vie. Le cahier de recette pour ça n’existe malheureusement pas. Faisons ce que nous pensons être bien, c’est le principal je pense. Vous avez le mérite de vous interroger, de vous remettre en question. C’est déjà une très belle approche!
    Cessez de vous juger ,soyez douce aussi avec vous même et le reste suivra peut être.
    Bon courage et merci pour votre blog

  9. Bonjour Julie,
    Je n’ai lu que 2 pages de ton blog mais je me reconnait beaucoup en toi. Autant dans la relation avec ma famille, que celle avec mon enfant. Je lis beaucoup de livres de psychologie. J’étais à la recherche d’un modèle d’éducation pour mon enfant qui soit différent et je l’ai trouvé dans la « discipline positive  » livre de Jane nelsen. J’aime beaucoup ton blog se soir je vais prendre le temps de le lire. Jaimerai beaucoup rentrer en contact avec toi pour echanger de nos expériences. Je te souhaite une bonne continuation et de trouver la paix.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s