Parce que frapper un enfant, c’est MAL

Depuis plusieurs jours le débat est lancé sur la violence éducative ordinaire. Tout a commencé avec cet article de Till The Cat qui a relayé une information « Chaque jour, en France, 2 enfants meurent sous les coups de leurs parents.« 

Puis les claviers se sont enflammés et les bloggeuses ont chacunes voulu ajouter sa patte à la discussion. Jusque là tout va bien.

Les choses ont néanmoins pris une tournure qui sent mauvais.

J’ai lu des articles politiquement correcte à visée démagogique, rien de bien enrichissant et j’en ai lu d’autres qui expliquaient avec beaucoup de bons sens les méfaits des châtiments corporels et qui diffusaient de vraies informations.

J’ai également lu beaucoup de commentaires…  Rapidement deux camps se sont opposés : l’un mettait en avant une éducation non violente et l’autre était pour les claques et les fessés. Ajoutez à ceux-ci, toutes les personnes qui pensent que la fessée c’est nul mais qui élèvent leurs enfants à base de fessées. Et pour que la coupe soit pleine, il y a aussi tous les parents qui te disent qu’ils souhaitent bannir la fessée de leur éducation mais qui l’utilisent de temps à autres quand les circonstances font que…

N’oublions pas d’ajouter que beaucoup de parents utilisent bien d’autres châtiments que la fessée, tels que la douche froide, la gifle sur la tête, la main, les oreilles tirées, les coups de pieds au cul, les bousculades. Sans oublier les tortures psychologiques faites de chantage ou de privation.

J’ai la nausée.

Eh oui, j’ai lu tellement de commentaires nauséeux que je ne peux encore une fois me taire.

Tout le monde s’accorde à dire que frapper son conjoint, c’est mal. Ai-je besoin d’écrire un article pour défendre les femmes violentées par leur mari ? NON

Tout le monde s’accorde à dire que frapper son prochain, c’est mal. Ai-je besoin d’écrire un article pour défendre les personnes frappées par une autre ? NON

Tout le monde s’accorde à dire que frapper un animal, c’est mal. Ai-je besoin d’écrire un article pour défendre les animaux cogner par leur maitres ? NON

Ai-je bseoin d’écrire un article pour défendre les enfants qui subissent les coups de leurs parents ? OUI ! OUI ! OUI !

POURQUOI ?

Parce qu’il est communément admis que les enfants ont besoin de coups pour obéir.

J’ai la nausée.

Alors chaque personne qui commentera cet article en me contre-disant se verra gifler dans l’instant… Cela vous choque ? Et pourquoi n’en aurais-je pas le droit puisque tellement de parents pensent qu’il faut frapper son enfant pour qu’il apprenne la vie ? Je veux bien vous apprendre la vie, à la hauteur de l’amour que vous mettez dans votre éducation.

Qui aime bien, châtie bien ? Votre mari vous aime, le laissez-vous vous mettre des gifles lorsque vous vous disputez ?

Qui aime bien, châtie bien ? Votre soeur vous aime, la laissez-vous vous mettre sous la douche quand vous êtes énervée contre elle ?

Qui aime bien, châtie bien ? Votre enfant vous aime, le laissez-vous vous frapper ? NON vous le frappez pour lui apprendre qu’il ne faut pas frapper !

J’ai la nausée.

Croyez-vous que je vis dans un monde de bisounours, où mes enfants sont des exemples de sagesse et de respect des consignes ?

Croyez-vous que je suis une personne parfaite qui ne crie jamais, ne s’énerve jamais et n’a jamais la tension qui monte ?

Croyez-vous que je vis dans un bonheur totale grâce à toutes les corrections que j’ai reçues pour m’apprendre la vie ?

NON, NON et NON.

Avais-je besoin de le préciser ? Vraisemblablement oui car toutes les personnes qui défendent la fessée balancent ce genre d’arguments stupides et sans aucune réflexion.

Alors comment je fais ? Voilà le noeud du problème, car tout le monde se demande comment élever un enfant sans le frapper ? C’est très simple, NE LE FRAPPEZ PAS.

Puis LISEZ ! C’est dur, hein ??? Ne pas frapper et lire ! Voilà deux choses qui demandent un peu de contrôle et un peu de réflexion. Alors oui, c’est vrai que ce ne sera pas à la portée de tout le monde. Bouuuh la mauvaise personne qui juge les gens ! Vous croyez que c’est un jugement ? Eh bien, non c’est un fait. Beaucoup de personnes refusent de se contrôler et de lire. Pour celles-ci, malheureusement leurs enfants continueront d’être frapper, à part si le gouvernement accepte de légiférer…

Pour toutes les autres et je sais que vous êtes nombreuses, c’est très simple. Ne restez plus seul face à votre manque de contrôle. De nos jours, il est très facile de se documenter, de se renseigner et de lire des ouvrages sur l’éducation non violente.

Et finalement la résolution du problème réside dans un petit mot « AMOUR ». Vous aimez vos enfants, alors pourquoi leur faites-vous mal ?

935283_571817426185736_792635346_n

Publicités

10 réflexions sur “Parce que frapper un enfant, c’est MAL

  1. Pingback: La fessée m’a tueR | De petits maux en petits mots

  2. Bravo ! il faut des articles comme le tiens pour aider les choses à bouger et aider des parents à trouver le chemin de la non violence. 😉

  3. Frapper un enfant peut laisser des traces mais les paroles peuvent occasionner des blessures bien plus difficiles à cicatriser et peuvent perturber à long terme le développement de l’enfant.

  4. Pour info: J’ai suivi récemment une formation sur le stress au travail et suis tombé sur cet auteur « Marshall Rosenberg » ELEVER NOS ENFANTS AVEC BIENVEILLANCE » je pense que ce livre s’inscrit dans votre démarche de la CNV (Communication Non Violente)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s