Et chez vous, ça se passe comment ?

Ce soir, j’ai délégué. Alors j’en profite pour vous parler du calvaire qu’est en train de vivre ma tendre moitié. Pour ceux qui sont encore dans le flou, je parle du coucher des enfants.

Ici, c’est l’anarchie, le chaos, l’impasse… Bref je préfèrerais manger des tripes, me raser la tête ou marcher pieds nus sur des cailloux brûlants plutôt que de coucher ma merveilleuse progéniture.

Je vous fais le topo. Deux frères, l’aîné a cinq ans, le cadet trois ans. Ils partagent la même chambre. Avant de les coucher, mon homme ou moi, ou les deux passons un moment à jouer avec eux à un jeu de société, dans le calme. Ensuite c’est le brossage de dents et enfin au moment où sonne le vingt heures, nous montons lire leurs histoires favorites. C’est alors qu’arrive le moment de les border.  Après avoir pris soin de boire une dernière fois et d’uriner pour la nuit, chacun rejoint son lit. Jusqu’ici tout va bien et tout vous semble normal.

C’est après que ça se corse. Les règles du coucher sont très simples et très faciles à retenir : ils doivent rester coucher dans leur lit et ils ont le droit de chuchoter le temps de s’endormir. Pourtant, rien ne va plus dès lors que nous avons quitté la chambre. Le cadet se lève régulièrement, l’aîné relance son petit frère, ils parlent forts, rigolent et malgré nos nombreuses recommandations, rien n’y fait.

Au bout de plusieurs minutes et plusieurs aller-retour dans leur chambre, nous passons alors à une mesure un peu plus radicale. Nous enlevons le doudou et la sucette à chacun car aucun des deux n’est disposé à dormir. Cela les dérange mais pas suffisamment pour ramener le calme dans la chambre. Néanmoins, lorsque la tempête semble dissipée, nous restituons les précieux objets et nous pensons donc que les limites ne seront plus dépassées. Que nenni ! Régulièrement le cadet continue de se lever, il pousse de petits cris, tandis que l’aîné feint de s’endormir. Quelquefois, cette mesure n’est pas suffisante et nous finissons à bout de nerf, au bout de plus d’une trentaine de minutes, d’aller-retour fréquents et d’une avalanche de « Chut » par crier et nous énerver. C’est alors que, comme par miracle, après avoir entendus leur père ou leur mère s’égosiller qu’ils finissent par se taire et s’endorment progressivement.

Quant à nous, nous sommes deux parents très énervés, bien fatigués d’avoir dépenser autant d’énergie, pas vraiment fiers d’avoir crier ainsi sur nos enfants et dans la perpétuelle interrogation « comment faire autrement ? »

Et chez vous, ça se passe comment ?

sans-titre

 

Publicités

8 réflexions sur “Et chez vous, ça se passe comment ?

  1. arf zut, je ne peux t’aider, les miens ont leur chambre séparément et ça aide beaucoup ! En tout, j’imagine ô combien votre agacement et vos questionnements !! J’espère que les filles pourront t’aider à trouver une solution … Bisou

  2. hihihi je compatis de tout cœur… J’ai eu l’immense chance de ne pas connaître cela avec ma grenouille (bientôt 7ans).

    Etant bébé, a l’exception de quelques coliques et des terreurs nocturnes je n’ai jamais eu de soucis ! Mon petit rituel… Gros calin, une histoire, une chanson rigolote et un gros calin-bisous doux !!! apres avoir dis « bonne nuit je t’aime dors bien » je ne l’entendais plus (sauf quelques ronflements de temps en temps 😉 lol )

  3. Chez nous ca va. Mais il faut absolument une histoire en petit rituel du soir. Petite question: Est ce que tu as essaye de les coucher en decallé? Z. d’abord parce qu’il est plus jeune, ce qui lui laisse le temps de s’ensormir, vers 19h50 par ex et A. vers 20h20, comme ca chacun a le temps de s’endormir sans etre gene par l’autre et le rituel du coucher est vraiment individualise. Bisou a ta petite famille.

  4. Moi j’en ai qu’un et c’est la guerre du coucher. Comme il dors avec moi dans la chambre il regarde avec moi la tele et ne veux pas aller dans son lit des fois sa peut durée jusqu’à 23:30, ces derniers jours je suis partie rendre visite à mes parents et des qu’il est 21:30 je le prend je lui dis bonne nuit et je le couche j’eteind la lumière je lui parle je lui dit que je suis la et hop au bout de 10 mn maxi je l’entend ronfler.

  5. dur dur si ils sont dans la même chambre. j’ai lu une bloggeuse qui a trouvé un truc pour faire dormir sa fille (elle adore les animaux alors elle lui fait dire bonne nuit à tous les animaux) sur google tu tapes « les humeurs de nanette » elle a une page fb aussi. bon courage à toi. bisous

  6. J’avoue que chez nous pas de soucis, je sais nous avons de la chance ( non pas taper ! ) mais nous avons bien galérer pour la Choupette au début et pendant presque un an !
    Elle ne pouvait pas s’endormir seule, du coup c’était soit dans les bras, soit j’allais me coucher avec elle. Elle fesait le « petit chat », tu sais chercher sa place ? Tourner, virer, retourner, s’assoir, re virer … et hop dans les bras de Morphée.

    Maintenant dès que 20h sonne, on monte et hop tout le monde en charge …

    En tout cas, bon courage

  7. Nous avons vécu exactement la même chose il y a un peu plus d’un an. Après s’être égosillée, avoir menace parfois même de rage pleurer j’ai décidé d’opter pour deux méthodes qui après une ou deux semaines ont été efficace : la première j’ai mis en image les règles pourtant connues et répétées chaque jours. J’ai cherche des images sur Google correspondant au dernier pipi dernier verre d’eau, histoire du soir etc… Je les ai affiche dans la chambre. Et j’ai retardé l’heure du coucher d’une vingtaine de minutes à une demie heure. Ça a marche et ils n’étaient pas plus fatigués pour autant. Bon courage je sais que c’est une période difficile mais elle ne dure pas fort heureusement . Bises.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s