Le goût du bonheur

Au terme d’un dimanche du mois d’avril ensoleillé et chaud, une sensation de plénitude m’envahit. J’ai vécu aujoud’hui une vraie journée de bonheur. Une de ces journées, où l’on se sent parfaitement à sa place.

Les rayons du soleil ont chauffé autant que les braises de notre barbecue. Ma petite soeur et son mari sont venus partager notre repas dominical. Quel plaisir de sentir notre lien fraternel plus uni que jamais !

Il est vrai que cela n’a pas toujours été le cas. Mes deux soeurs et moi avons connu au cours de notre enfance puis de notre adolescence tant d’injustice l’une envers l’autre que nos liens fraternels n’ont pas toujours été très proches. Malgré nos différends et nos conflits, nous avons toujours cherché à conserver notre relation, avec plus ou moins de mal. Un petit fil d’amour nous unissait. Va comprendre, il y a des frères et soeurs qui se détestent et se rejettent sans remords, ce n’était pas notre cas. Ce n’était tout simplement pas notre destin.

Depuis presqu’un mois, nous n’avons plus ni parents, ni frère. [Pour les retardataires, cliquez ici pour en savoir plus.] Pourtant, nous avons tant gagné. Ce petit fil d’amour qui nous unissait s’est consolidé et est devenu une corde.

Nos tensions s’apaisent, notre confiance est pleine et notre amour se renforce au fil des jours.

A chaque épreuve, sa récompense. Notre épreuve a été longue et périlleuse. Nous avons dû affronter bien des difficultés. Notre chemin a été long et la ligne d’arrivée très pénible à franchir. En revanche, notre récompense est à la hauteur du sacrifice enduré. Notre récompense est belle, elle est noble et je l’aime.

Ce midi une des soeurs manquait à l’appel. Néanmoins, elle était bien là dans notre coeur et nous ne sommes pas prêtes de nous oublier.

Je suis la cadette d’une fratrie de trois frangines. Nous sommes toutes les trois bien différentes, autant physiquement que mentalement. Peu importe ce qui nous oppose car ce qui nous unit et ne cessera de nous unir est l’amour et c’est la plus belle des choses que la vie nous offre.

J’ai deux soeurs, elles sont dans mon coeur et je vous aime…

imagesCAZDQSEZ

Publicités

10 réflexions sur “Le goût du bonheur

    • Merci mon amie !!!!! A moi aussi tu manques terriblement ! Il ne passe pas une semaine sans que je pense à toi, à nos souvenirs, à nos conversations et à nos séances bronzette !! SB, ses tortues, ses plages, sa chaleur me manquent 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s