« Mais qui est l’autre ? »

Ce matin, tandis que je réalisais que j’étais devenue une autre Julie, la voix de Mylène Farmer a résonné dans mon for intérieur. Je me suis mise à fredonner la mélodie de cette chanson « L’autre » puis les paroles me sont peu à peu revenus en tête, réminiscence de mon adolescence.

Cette autre Julie, je l’ai d’abord baptisée « La nouvelle Julie ». Je l’ai senti apparaitre le lendemain de la venue au monde de mon deuxième fils. Coïncidence ou pas, je suis aussi la deuxième de ma fratrie.

Je venais de découvrir qu’il ne fallait pas brusquer la nature des choses. En effet, mon deuxième accouchement a été déclenché et il n’a pas du tout été comme je l’espérais, bien au contraire. Comme il n’y a pas de hasard, je pense, avec le recul, qu’il fallait que je passe par là pour entamer ma métamorphose.

Pourtant, cela n’a pas été aussi simple. Mon fils cadet aura trois ans dans quelques jours et je commence enfin à sentir les bienfaits de ce changement. L’année dernière déjà, je sentais qu’un renouveau opérait en moi, vous trouverez ici le texte correspondant. Douze mois sont passés et ont permis à une autre Julie de se dévoiler.

Je suis devenue meilleure. Plus douce, plus attentive aux besoins de mes fils, de mon homme et à l’écoute de mes ressentis. J’ai appris à lâcher prise. Quelle bénédiction ! Je ne cherche plus à contrôler, je profite. Je n’impose plus, je questionne. Je cherche l’harmonie et fuis la discorde.

Or, cela ne met pas tombé dessus un beau matin. Je me suis prise en main. Notre destin est écrit, mais nous sommes seuls maitre de notre destinée, celle qui rendra heureux et nous comblera de petits plaisirs partagés dans l’amour.

La première chose à faire est de s’écouter. Soyez attentif à ce qui vous peine, à ce qui vous plait, à ce qui vous irrite. Ne rejetez pas le négatif qui est en vous. Apprenez à vous connaitre, acceptez vos défauts et valorisez vos qualités. Pour découvrir le bonheur, il est essentiel de savoir qui l’on est.

Ensuite, vient le moment de s’instruire. Vous avez à votre disposition un trésor qui s’appelle le savoir. Parfois, on perçoit ce qui disfonctionne mais on ne sait pas comment faire pour l’éradiquer. Et quelques fois, on n’en sait même rien. La lecture vous aidera à vous découvrir. A chaque problème, il existe non pas une solution mais des solutions. Trouvez la vôtre ! Evidemment, cela demande un investissement personnel. Il va vous falloir vous documenter, vous renseigner et explorer des chemins de traverse. Si vous n’êtes pas prêt à vous investir, vous resterez dans votre malheur.

Vous avez également en votre pouvoir, une aide qui s’appelle la parole. Exprimez-vous ! Confiez vos ressentis, vos doutes, vos joies, vos attentes. Parlez avec votre conjoint, votre famille, vos enfants, vos amis, vos collègues. Mais attention, Les mots sont des fenêtres, ou bien ce sont des murs. Je vous recommande ce livre de Marshall Rosenberg qui vous apprendra à parler sans blesser. Vous ne connaissez pas la communication non-violente ? Moi non plus, jusqu’à ce que je lise ce bouquin. C’est mon livre de chevet, entre autres…

Il y a encore tellement de choses que vous pouvez faire. A vous de les découvrir ! D’un livre à l’autre, d’une discussion à l’autre, d’une colère à l’autre, d’une joie à l’autre, vous apprendrez constamment. La vie commence ici et maintenant et ne se termine qu’au dernier souffle.

Je suis devenue une autre et je me rappelle ces paroles qui ne sont venues à l’esprit « J’ai dans ma mémoire mes faiblesses mais au creux des mains toutes mes forces aussi. » Je fais de mes faiblesses une force et je refuse de vivre dans la tristesse. Il n’est pas facile d’accepter le bonheur. Souvenez-vous des écrits de Khalil Gibran « c’est seulement ce qui vous a donné de la tristesse qui vous cause de la joie. » Je connais mes manquements mais ils ne m’effraient plus. Je remarque qu’en parvenant à les appréhender, je puise une profonde satisfaction qui m’apporte la sérénité.

Je suis devenue une autre Julie. Elle est absolument celle que je souhaite être. J’aime paisiblement ma vie. Je ne rumine plus les épreuves que j’ai dû endurer, je sais qu’elles m’ont permises d’être cette autre qui a émergé. J’ai beaucoup appris grâce à elles et je suis contente qu’elles m’aient donné non pas la haine mais l’amour.

imagesCAG12JKA

Publicités

7 réflexions sur “« Mais qui est l’autre ? »

  1. comme marie je dis Merci , je me retrouve complètement dans cet article , une métamorphose , un cheminement , je suis en train de lâcher prise ….. il serait tant. Vous êtes formidable , nous sommes nombreux à se reconnaître dans vos écrits .

  2. Encore une fois, je suis fan et me reconnais tellement !! Ce changement a commencé pour ma part il y a 10 ans, c’est-à-dire dans ma 30ème année, à la naissance de ma fille et d’autres évènements qui se sont enchaînés à cette période !!! La maternité, mon mari, mon entourage, quelques entretiens avec une super psy, l’écriture (évidemment!) et les livres m’ont permis de m’aider à m’extraire de cette prison interne dans laquelle je végétais pour tenter de me protéger (je le croyais…) !! Comme il est bon de se sentir libre en ayant fait de nos valises si lourdes à porter, de vrais bagages forgeant notre mental maintenant !!! Je suis très heureuse pour toi et pour celles qui ont réussi à passer ce cap !!! D’où ta générosité également, et notre admiration pour tes écrits !! Tes mots reflètent nos arc-en-ciel intérieurs 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s