« Le prophète » de Khalil Gibran

Comment décrire avec des mots simples un livre si poétique, si profond, si sincère ? La tâche est rude, mes mots me semblent bien petits à côté de ceux de Monsieur Khalil Gibran.

Ce livre est une leçon de vie, une philosophie de vie. Son écriture bien que très littéraire se lit aisément. C’est un recueil de pensées qui nous concernent tous au cours de notre existence. Il traite aussi bien de l’amour que de la mort, des enfants, du travail, de l’amitié ou encore du plaisir, des lois, de l’enseignement.

27131506

Le prophète se prénomme Al Mustafa. Il est sur le point de quitter Orphalese, une ville qui l’a hébergé pendant douze ans, pour rejoindre sa terre natale. Alors qu’il s’apprête à embarquer sur le navire qui est venu le chercher, les habitants de sa ville adoptive lui demande sa vérité « de ce qui se trouve entre la vie et la mort. »

Un échange s’instaure entre le prophète et les habitants qui le questionnent. Les métaphores font la beauté de ce texte.

De l’Amour, il dit « Lorsque l’amour vous fait signe, suivez-le, même si ses voies sont dures et raides. […] Inutile de penser que vous pouvez diriger le cours de l’amour, car l’amour, s’il vous trouve dignes, dirige votre course. »

Au sujet du Mariage, il exorte « Vous êtes nés ensemble et à tout jamais vous resterez ensemble. […] Donnez vos coeurs mais sans que l’un et l’autre le garde : car seule la main de la Vie peut comprendre vos coeurs. Et restez ensemble mais pas trop près l’un de l’autre : car les colonnes du temple se dressent à distance. »

Quant aux Enfants, il affirme « Vos enfants ne sont pas vos enfants. Ce sont les fils et les filles du désir de vie. Ils arrivent à travers vous mais non de vous. […] Vous pouvez tenter d’être comme eux, mais n’essayez pas de les rendre comme vous. »

Du Travail, il fait une éloge remarquable, qui m’a laissée songeuse. « Lorsque vous travaillez, vous êtes une flûte dont le corps transforme le murmure des heures en musique. Qui d’entre vous voudrait être un bout de roseau silencieux alors que tout le reste chante à l’unisson? » Pas moi !

Une femme l’interpelle sur la Joie et la Tristesse. Il répond « Votre joie est votre tristesse démasquée. » Ce passage est  tellement instructif qu’il vous faudrait le lire en entier. Cela est impossible ici. J’ajoute simplement cette phrase et vous laisse méditer dessus. « Quand vous êtes joyeux, regardez en profondeur votre coeur et vous remarquerez que c’est seulement ce qui vous a donné de la tristesse qui vous cause de la joie. »

Des Maisons, il dit « Votre maison est votre corps le plus grand. »

De l’Achat et de la Vente, il explique « Pour vous la terre donne son fruit et vous n’aurez besoin de rien si vous savez comment emplir vos mains. En échangeant les dons de la terre vous saurez trouver l’abondance et serez satisfaits. Cependant, l’échange peut conduire certains à l’avidité et d’autres à la famine s’il n’est fait avec amour et bienveillance. » Le manque d’amour et de bienveillance, c’est bien ce qui caractérise notre société du XXIème, non ?

Du temps qui passe inexorablement, il dit « Hier n’est que le souvenir d’aujourd’hui, et demain le rêve d’aujourd’hui. […] Laissez chaque jour embrasser le souvenir du passé et l’attente du futur. »

Je finirai sur un note spirituelle. J’ai grandi dans la croyance en Dieu puis je l’ai rejetée. Petit à petit, Dieu est réapparu dans ma vie et j’ai compris que mon destin est entre ses mains. « Si vous voulez connaître Dieu, ne vous préoccupez pas de résoudre des énigmes. Regardez plutôt autour de vous et vous le verrez jouant avec vos enfants. Et regardez dans l’espace; vous le verrez marchant dans le nuage, étendant ses bras dans l’éclair et tombant en pluie. Vous le verrez souriant avec les fleurs puis, dressé, balançant ses mains dans les arbres. »

Bref, je vous encourage vivement à lire ce livre d’une très grande sagesse.

Je vous quitte sur ces belles paroles « Je ne vous dis que les mots que vous connaissez déjà en pensée. »

Publicités

2 réflexions sur “« Le prophète » de Khalil Gibran

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s