Les joies de la poudreuse, deuxième volet

Il y a peu de temps, j’ai écrit ceci sur les joies de la poudreuse.

Quel bonheur de voir la neige tomber, de contempler ses paysages d’un blanc immaculé et brillant puis de dévaler à toute allure une pente sur une luge !

Oui mais la neige ce n’est pas seulement ça !

En début de semaine, la neige est tombée une nouvelle fois dans ma région. J’ai d’ailleurs fait une jolie photo au matin.

Neige 012

Ce jour-là, je suis restée à la maison avec mes petits. Les routes n’étant pas déneigées, il était hors de question pour moi de tenter l’aventure en voiture ! Dès le lendemain, les employés municipaux ont accompli leur travail et la neige a plus ou moins disparu de la chaussée. Quelle aubaine, me direz-vous ! Pas vraiment. Malgré l’éviction de la poudreuse, il reste ici ou là des parties qui conservent la marque de cette chute et qui, avec l’aide des températures négatives, laissent au sol des traces glissantes.

Alors que faire ? Rester cloitrée chez soi à attendre que cela passe ou affronter le défi de rouler par temps verglacé ? J’ai alors décidé de vaincre ma peur et de reprendre le cours de la vie. La classe, n’est-ce pas ? Oui mais pas véritablement !

Depuis trois jours, je prends sur moi. Le parking de notre maison est très grand et réellement pénible à déneiger. Le sol est recouvert de petits cailloux et il n’est pas aisé, même avec toute la bonne volonté du monde, de faire disparaitre tous les flocons entassés.

Déneigement en cours

Déneigement en cours

Nous avons usé de pelle, de sel, et autres stratagèmes pour que mon départ et mon arrivée à la maison ne soit pas un calvaire. J’ai décidé de ne pas me laisser submergé par mes angoisses et les trajets quotidiens ont été accomplis avec une grande vigilance qui m’a épuisée. J’ai patiné plusieurs fois, j’ai réussi à libérer les roues de leur entrave et tous ces efforts ont mis à mal mon état nerveux.

Jusqu’à ce midi à mon retour de l’école… En plus de ce parking impossible à dégager, nous avons une entrée dans la cour qui est délicate, voire même dangereuse… Vous ajoutez à cela un monticule de neige qui borde la clotûre et vous obtenez une manoeuvre qui finit sur le  poteau du portail !

Neige bis 030

Alors pour se rassurer, on se dit que ce n’est que de la carrosserie, que ça aurait pu éclater le phare et là, paie ta facture !

C’est finalement beaucoup plus soulageant que rassurant, parce que mon angoisse est bel et bien présente et j’annonce que si la neige repointe le bout de son nez, comme le prédit météo france, ma voiture, mes gamins et moi ne quitteront pas le domicile familial.

J’assume totalement ma décision, et même si j’ai surmonté ma peur en ramenant mon fils à l’école à 13h30, je n’ai nullement envie de retenter l’expérience. Eventuellement, pour sécuriser mon périmètre, demain on fera remonter à l’avant du véhicule, les deux anciens pneus contact et advienne que pourra.

Pour le moment, l’heure est aux réjouissances. La fin de semaine ne pouvait pas mieux tomber, deux jours de cocooning à la maison me feront le plus grand bien !

Du fin fond de ma campagne, je vous souhaite un bon week end enneigé, ou pas. Et comme le dit la chanson « Il me semble que la misère serait moins pénible au soleil ».

Publicités

Une réflexion sur “Les joies de la poudreuse, deuxième volet

  1. wouaouh, toutes mes hantises également !!!!! Effectivement ce n’est que de la carosserie mais aussi une bonne dose de stress et une facture à venir…et là ggrrrrrr comme je te comprend !!!! Alors je te souhaite un bon WE cocooning au chaud et plus de risques désormais !!!!!!!!!!! Tout plein de bises réconfortantes après tout ça c’est le minimum !!!!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s