Noël et moi

Les fêtes de fin d’année sont pour beaucoup de personnes le moment le plus merveilleux de l’année. Pas pour moi… Il y a plusieurs choses qui me dérange dans le fait de fêter Noël.

La première, c’est le Père Noël lui-même. Ce gros bonhomme a pour origine Saint Nicolas dont il porte la symbolique c’est-à-dire la barbe blanche et le manteau rouge. Dans les années 1820, aux Etats-Unis, un écrivain écrit un conte pour Noël qui mettait à l’honneur le Père Noël dans un traineau tiré par des rennes. Puis en 1831, la firme Coca-cola engage Haddon Sunblom, un dessinateur de renom, qui habille le Père Noël aux couleurs de la marque soit rouge et blanc. Il lui fait boire du Coca-cola qui a pour vertu de lui redonner de l’énergie lors de sa distribution de cadeaux. Les dirigeants de ce fameux soda souhaitent ainsi pousser les enfants à boire leur boisson également durant l’hiver. Cette appropriation d’une image populaire dans un but commerciale m’horripile. L’image que Coca-cola a donné du Père Noël est celle qui perdure dans l’insconcient collectif.

Pere-noel-coca-cola

De plus le mensonge que nous véhiculons à nos enfants me chagrine aussi. Nous leur faisons croire que c’est le Père Noël qui leur offre des cadeaux alors que ce sont nous, pauvres parents, grands-parents, oncles et tantes qui trimons pour les gâter. Les plus défavorisés devront donc casser leur tirelire pour satisfaire les souhaits de leurs petits qui, quant à eux, n’ont aucune notion d’argent puisque le Père Noël ne doit-il pas apporter le cadeau choisi dans le catalogue, peu importe le prix ? A ce gros mensonge s’ajoute une multitude de petites affabulations. Où vit le Père Noël ? Comment fabrique-t-il les étrennes ? Comment sait-il si je suis gentil ou polisson ? Comment va-t-il passer par la cheminée alors que nous n’avons pas de cheminée à la maison ? Alors bien sûr, c’est une histoire féérique et imaginative mais qu’advient-il de la magie lorsque l’enfant découvre, dans la cour de récréation, que le Père Noël n’existe pas et que ses parents lui ont menti durant plusieurs années ?

La deuxième chose qui me dérange, c’est que Noël célèbre la naissance de Jésus. Là encore, quelle supercherie ! Jésus n’est jamais né un vingt-cinq décembre. L’église de Rome décida en 375, sous le Pape Julius 1er, que cette date du vingt-cinq décembre qui célébrait la naissance de Mithra, une divinité païenne répandue à Rome, serait aussi celle de la naissance de Jésus, dans le but de réconcilier Chrétiens et Païens. Je ne saurai vous dire la date exacte mais l’étude attentive des livres sacrés, la Bible et le Coran, situe la naissance de Jésus vraisemblablement à l’automne.

Donc cette fête est cousue de mensonges et de non-dits.

Alors vous me direz, oui mais c’est un moment de fête, de réunion familiale, de bonheur, de partage. Je vous l’accorde. Néanmoins, combien de familles se réunissent simplement ce soir-là et s’oublient le reste de l’année ?

Pourquoi doit-on se plier à une exigence chrétienne qui choisit de falsifier la venue au monde d’un prophète, envoyé par Dieu, dans le seul but, à une époque, d’avoir la main-mise sur le plus grand nombre ? Pourquoi se conformer à une volonté commerciale qui enrichit encore plus les entreprises cotées en bourse ?

J’aimerais que Noël n’existe pas. J’aimerais que chaque famille célèbre sa propre fête, celle qui représente ses valeurs familiales et qui réunit par amour ses membres. J’aimerais que les fêtes ne soient pas seulement une tradition populaire que l’on perpétue « parce que l’on a toujours fait comme ça. » J’aimerais ne pas fêter Noël et que mes gosses ne se sentent pas lésés parce qu’ils n’ont rien à raconter à la rentrée des vacances scolaires.

Si je n’aime pas Noël, ce n’est pas par convinction religieuse ni même par rejet des coutumes, c’est juste parce que je trouve que cette fête est fondé sur des faussetés et cela me désoblige de fabuler par convention.

Malheureusement, je n’ai pas vraiment eu le choix. De partout, il y a un tel matraquage pro-Noël que ceux qui s’élèvent contre cela sont montrés du doigt et critiqués. Je vis dans une société qui me l’impose. L’année dernière, on a fêté Noël. Je n’avais pas évoqué le Père Noêl ni autres histoires fantastiques. J’ai deux garçons. Le cadet avait un an et demie. L’ainé était scolarisé chez les petits. L’école a pris à sa charge de raconter à mon fils des histoires de livraison de cadeaux en traineau, de gros bonhomme rouge… Cette année il a presque cinq ans et il a tout bien suivi : le pôle Nord, les rennes, la descente par la cheminée. Merci l’école maternelle.

Alors que faire ? Casser le mythe, risquer de voir l’incompréhension dans ses yeux et lui apprendre que sa maitresse lui ment ainsi qu’à tous ses camarades ?

Ce n’est pas facile pour moi, mais je lui mens malgré moi ainsi qu’à son frère qui, du haut de ses deux ans et demie, a bien compris qu’il y avait une histoire de cadeaux là-dessous. La société a gagné, j’ai perdu. Je fête Noël un peu à contre-coeur, en prenant quand même plaisir à décorer un sapin avec mes enfants. C’est si ludique, ils adorent et c’est joli.

Voilà mon histoire de Noël.

Publicités

Une réflexion sur “Noël et moi

  1. Je comprends. Je me suis posée la question lors du premier Noël de ma fille et puis je me suis dit qu’elle aurait assez tôt une idée assez clair du monde aux 3/4 pourri dans lequel nous vivons et que lui faire vivre quelques années avec un peu de magie ne lui ferait pas de mal, bien au contraire. Et la voir aussi heureuse en cette période de l’année, écouter les histoires de Noël avec autant d’attention et avoir les yeux qui brillent en voyant le sapin… j’adore.
    Je pense aussi, d’après ce que je vois autour de moi, que le jour où elle saura la vérité…la déception sera plus ou moins grande selon la manière dont je gérerais le truc. Je pense qu’elle pourrait être contente de se retrouver du côté des magiciens… et de nous aider à faire vivre de tout ça à sa petite soeur et ses petits cousins. En même temps, je pense encore avoir un peu de temps, elle n’a que 4 ans…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s