Un planning très chargé

Mon quotidien de mère au foyer est routinier.
Dès le réveil, les tâches s’enchainent. Il est loin le temps où je pouvais flaner devant mon café et me réveiller en douceur sous une douche bien chaude. A présent, la douche est toujours chaude mais elle ne dure que trois à cinq minutes ! Le café reste ma boisson de prédilection mais il est bu à la va-vite en préparant le petit-déjeuner des enfants.
Ma tenue est choisie en quinze secondes et enfilée aussi rapidement. Le maquillage et le coiffage sont devenus une option. N’allez pas croire, tout de même, que je ne ressemble à rien ou que mon apparence est négligée. Je suis toujours bien habillée, et coiffée, simplement certes, mais coiffée quand même ! Quant au maquillage, je n’ai jamais été une adepte de cet artifice, j’aime le naturel et il me va bien !
Cela dit, ma journée vient à peine de débuter qu’elle est déjà chronométrée… Les minutes perdues ne se rattrapent pas et au moment du départ pour l’école, ça peut être très ennuyeux. Alors j’enchaine… Fin du petit-déjeuner, préparation du grand, habillement du petit… En route ! Je n’ai pas la chance d’avoir l’école à portée de main, ce qui signifie trajet en voiture… En hiver, comme ces dernières semaines, je gratte, gratte, gratte les vitres. Enfin, je dépose mon fils ainé dans sa classe et rentre, avec mon cadet, dans mon très cher foyer.
407598_353986567963673_1094072353_n
Il est 9 heures. Vous devinez, biensûr, ce qui m’attend… Ménage, rangement, étendage, préparation du repas… La matinée défile à la vitesse d’une étoile filante ! Mais comme c’est bon d’être chez soi ! Contempler son intérieur rangé et propre ! Avoir le loisir de choisir une musique pour m’accompagner dans mes tâches ! Danser avec mon petit prince, devenu si grand, si vite ! Echanger quelques mots avec mes copines ! Ecrire ma Chronique !
Mon quotidien de mère au foyer est routinier, je vous l’accorde. Pourtant, il me surprend souvent.
Je ne suis pas à l’abri d’une visite impromptue qui égaye ma journée. J’ai la chance de profiter du moindre rayon de soleil. C’est toujours un délice d’improviser une après-midi crêpe et de me régaler avec ma petite famille. Je peux tout quitter sur un coup de tête et partir en balade, pour le plus grand bonheur de mes fils.
Et je m’octroie souvent le droit de ne rien faire. Quand la fatigue se fait sentir ou quand l’envie n’y est pas, je repousse au lendemain ce que je pourrais faire aujourd’hui.
Etre mère au foyer, c’est une béatitude ! Je suis mon propre chef, je dicte mes règles, je me congratule, je m’accorde mes pauses. Evidemment, ce n’est pas le paradis. Mais vous y croyez, vous, au paradis sur terre ? Moi, pas ! Je sais que chaque situation a ses bons et ses mauvais côtés.
Alors oui, je travaille sept jours sur sept. Je n’ai ni jour de congé, ni vacance, ni RTT et il m’arrive même de faire du 24 heures sur 24 ! Cependant, j’ai des choses merveilleuses que je savoure tous les jours. La joie d’embrasser mes fils dès que l’envie se fait sentir, le plaisir de les regarder s’amuser ensemble, la satisfaction d’accueillir mon homme dès son retour à la maison, l’agrément de passer une heure au téléphone avec mon amie si le coeur m’en dit, et tellement d’autres encore !
 Et vous, c’est quoi votre routine?
Publicités

9 réflexions sur “Un planning très chargé

  1. Moi aussi je vs un vrai bonheur avec ce congé parental… Je ne voudrais même plus reprendre le travail! C’est un délice! Le matin, une heure pour moi: lecture (j’ai une liste des livres à lire sur l’année) / études (j’ai repris une année de licence avec le CNED) / couture au choix, puis ménage (par zones et routines merci flylady), calins au bébé, préparation du repas, accueil de ma grande, sur le temps du midi jeux et histoires avec les filles, puis l’après-midi c’est internet avec Bébé au sein, puis un peu d’administratif, ou un coup de fil à une copine et c’est déjà le soir et le retour de ma grande!!

  2. Je trouve cet article joliement ecrit, je profite actuellement de mon congé parental avec ma 1ere et souvent les journees sont trop courtes… Pcq effectivement le menage peut attendre demain, le repas peut etre plus elaboré un autre jour mais le sourire de ma fille n’attend pas le lendemain! Merci de le rappeler aussi bien

  3. Perso, depuis que je suis à la maison à temps plein, j’ai l’impression de bosser 10 fois plus qu’au boulot. Jamais de pause café, ou d’heure pour le repas de midi, jamais d’aide au besoin car la solidarité existe encore au boulot, et que je suis l’heureuse maman d’une tribu uniquement masculine, donc oui pour les trucs de mecs mais si on entre dans le domaine de l’intérieur (tri du linge, passage de l’aspirateur …) c’est autre chose, mais bon au moins on a le plaisir de voir le sourire des monstres quand ils rentrent et que l’on vient de sortir le goûter du four, on voit les progrès du petit dernier qui grandit tellement vite, alors dans la balance du pour et du contre pour la mère au foyer que je suis, le pour l’emporte haut la main, et je l’assume, je suis une MAMAN, mon boulot pour celui qui me le demande c’est MAMAN, un boulot qui vous prend largement un temps plein et même plus, un boulot que l’on fait à sa mesure, je suis maman cuisine (pains et autres bonnes choses), je suis maman zen (il nous faut un espace détente au jardin cette année !!!), je suis maman moins gaie (ménage et autre corvée 😉 ), je suis maman pour tous (y a un copain qui s’est fait mal, maman au secours), je suis maman la débrouille (et comment je fais maintenant?), et je peux continuer encore longtemps… Plein de façon d’être maman, à chacune la nôtre, celle qui nous convient, ne dit-on pas il faut de tout pour faire un monde???

  4. En conge parental depuis mai 2012, je savoure tous les jours cette chance d’etre à la maison, m’occuper de ma petite famille, leur proposer mille activités et profiter à fond du beau temps (surtout cet été). Arrivée de bebe 3 en octobre, j’espère prolonger ce moment le plus longtemps possible. J’adore etre mere au foyer et c’est un vrai job !

  5. Je suis fière de voir des mamans si heureuses de s’occuper de leurs enfants. Moi j’ai 4 enfants, je viens de finir mon congé parental de 3 ans pour mes 3 premiers enfants, et là je repars pour 3 ans car je viens d’avoir mon 4ème. En fait, je le vis mal car je voulais reprendre le travail, mais comme je n’avais pas de cdi avant mon congé, je suis au chômage et je ne trouve rien. On me dit: diplôme trop ancien, pas d’expérience de travail récente. Alors j’ai abandonné la recherche et je prolonge mon congé de 3 ans. Mais je me dis que ma carrière est foutue car après 6 ans de congé parental, quel employeur voudra m’embaucher? Je regrette que les années que l’on passe à élever nos enfants ne soient pas reconnues comme des expériences professionnelles, car etre maman au foyer c’est un vrai travail à temps plein. La société nous rejette, nous condamne d’être inutile, inactive selon les sondages, on est plus dans la vie active… Et pourtant on construit et on éduque la société de demain. On se bat pour que nos enfants aient de bonnes bases pour leur vie d’adulte, affectivement, et se comportent bien dans la société. Mais la société nous critique nous les mamans au foyer, c’est blessant et je ne supporte pas que l’on me considère comme une feignante car je suis à la maison. Pourquoi appelle t’on une femme qui s’occupe des enfants des autres une gouvernante, ou une assistante maternelle, métiers reconnus dans le code ROME de Pole emploi. Mais une mère au foyer qui s’occupe de ses propres enfants on l’appelle une mère au foyer, sans profession?
    En tout cas, félicitations aux mamans qui font passer leurs enfants en premier car ils ont besoin de nous dans leur tendre âge pour devenir fort dans leur vie d’adultes, et ce rôle de maman est primordial pour eux. Je préfère reléguer ma carrière professionnelle pour m’occuper de mes enfants, car ils sont ma vie. Je pense qu’il ne faut pas accepter ceux qui disent que les mamans au foyer n’ont pas de compétences car nous sommes des polyvalentes, et des pédagogues. En tout cas, félicitations à toutes les mamans, et ne nous laissons pas anéantir par le regard des autres, car nos enfants sont tout et ils nous diront merci un jour de les avoir chéri et cajolé dans leur tendre âge.

  6. Bonsoir, je suis comme Nelly admirative de vous toutes. Malheureusement je ne suis pas dans votre état d’esprit. J’ai 3 enfants de 5 ans; 3 ans et 1 ans et je me sens mal en ce moment. Je me sens dépasser par toutes ses taches quotidiennes et répétitive et sincèrement si mère au foyer était un boulot j’aurais démissionné. J’essai de faire une analyse mais je reste seule face à moi même. Je fais le minimum pour ne pas que mes enfants en pâtissent mais c’est difficile. Je crois que je n’ai pas été préparé. Je m’explique, petite on me disait travaille bien à l’école pour avoir un bon travail et un bon salaire. J’ai fait tout cela et tout arrêté avec la naissance du 1 er. Je ne veux pas imposer à mes enfants une vie de course contre la montre. Avant d’avoir des enfants, je me voyais pourtant bien être mère au foyer mais la réalité du quotidien m’a bouleversée. Si vous avez des conseils…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s